• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Aéroport de Notre-dame des landes: Bruno Retailleau chez Manuel Valls ce mardi

© France 3 Pays de la Loire
© France 3 Pays de la Loire

Invité du journal régional de France 3 Pays de la Loire, le futur Président de la Région des Pays de la Loire a confirmé qu'il réclamera l'évacuation de la ZAD.

Par Alain Astarita

L'appel à Valls : une promesse de campagne

Bruno Retailleau l'avait annoncé au cours d'un débat sur France 3 Pays de la Loire, en cas de victoire il demanderait au Premier Ministre l'évacuation de la ZAD de Notre-Dame des Landes. Ce sera chose faite dès demain après-midi : "Je lui demanderai que cette évacuation puisse être envisagée dans les prochaines semaines ou tous prochains mois et que le travaux puisse débuter rapidement" déclare ce soir le futur Président de la Région.


Un audit sur les finances

La nouvelle majorité va lancer un audit sur les finances régionales et envisager un plan d'économies. Un pacte pour la ruralité sera rédigé pour "répondre à ces territoires qui se sentent loin de Nantes" dit Bruno Retailleau.


La mobilisation de certains acteurs culturels contre sa candidature

Des dizaines d'acteurs du monde culturel et associatif de la région Pays de la Loire avaient lancé la semaine dernière un appel à voter pour la gauche et les écologistes au second tour des élections régionales, une injustice dit celui qui fut en charge de la Culture sous la présidence de François Fillon à la Région: "C'est un classique que des acteurs culturels viennent soutenir la gauche plutôt que la droite mais c'est injuste car lorsque j'étais en charge de ces questions j'ai créé la "matrice" de la politique culturel que l'on trouve encore aujourd'hui. Qui a décidé avec René Martin de décentraliser La Folle Journée en région ? Qui avait décidé d'emmener au "Grenier à Sel" au Festival d'Avignon nos compagnies théâtrales pour les y faire connaître ? Qui avait lancé le "Pass Culture" ? le procès qui m'est fait est avant tout politicien. Enfin, pour ce qui concerne le HELLFEST, si il n'y a pas de débordements, il n'y a aucune raison de lui supprimer la subvention de 20.000 € qui existe."


L'entretien avec Jacques Auxiette ce lundi après-midi

Une passation de pouvoir, ça se prépare. L'actuel Président du Conseil Régional pour quelques jours encore, Jacques Auxiette, a reçu cet après-midi son successeur. "On a parlé des dossiers les plus importants pendant un peu  plus d'une heure. Ça s'est bien passé, j'ai de l'estime et du respect pour Jacques Auxiette même si je ne partage pas toutes ses convictions mais j'étais sûr qu'avec lui qu'il n'y aurait aucun problème; je veux aller vite et la qualité de la transmission des dossiers est un gage pour prendre très vite les choses en main." conclut le sénateur de Vendée. 

>>notre reportage en vidéo


L'édition régionale est à voir ou revoir ici.

A lire aussi

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus