FC Nantes : l'AS Monaco, bête noire des Canaris

Peu enclins à laisser des espaces, les monégasques se sont contentés de laisser venir les Canaris pour contrer. / © VALERY HACHE / AFP
Peu enclins à laisser des espaces, les monégasques se sont contentés de laisser venir les Canaris pour contrer. / © VALERY HACHE / AFP

Battu 1-0 à Monaco pour le compte de la quatorzième journée du championnat de France de ligue 1, le FC Nantes bascule dans la seconde partie du classement (11ème) et son manque d’efficacité dans les zones de vérité semble l’empêcher de passer un cap.

Par Malik Taïeb - éditing Claude Bouchet

Difficile de se transcender dans l’ambiance feutrée du stade Louis 2 après les événements tragiques qui ont bouleversé la France ces derniers jours. Peu d’occasions de part et d’autre (quatre tirs cadrés pour l’ASM, deux seulement pour le FCN), une véritable opposition entre deux équipes de milieu de tableau ayant du mal à véritablement s’affirmer sur la durée dans ce championnat pourtant si ouvert… Avec cette sixième défaite face à l’AS Monaco depuis leur remontée commune en 2013, les Nantais ont bel et bien confirmés leurs difficultés à percer le rocher monégasque.

Toujours des maux, rien que des mots…

Moins pétillants que lors de ses précédentes sorties hors de ses bases, les Nantais n’ont pas vraiment réussi à bousculer une défense monégasque pourtant si fragile depuis le début de saison. Si Michel Der Zakarian relevait en conférence de presse d’après-match "le manque de justesse de ses joueurs dans les trente derniers mètres adverses", ce problème s’avère finalement récurrent et le forfait sur blessure de Adrien Thomasson dans le cœur du jeu samedi dernier, n’y est pas étranger… Si son choix d’associer les deux Touré en début de match ne se discute pas vraiment, Alejandro Bedoya était encore trop juste et Adryan probablement trop tendre pour rivaliser avec Toulalan, Pasalic et Moutinho dans l’entrejeu. Il était néanmoins difficile d’imaginer les Canaris rivaliser techniquement avec les Monégasques samedi dernier !

L’infirmerie se remplit…

Alors que Valentin Rongier est toujours en rééducation à Capbreton, Adrien Thomasson et Birama Touré sont à leur tour touchés. Si le premier devrait revenir assez vite dans le groupe, la blessure du milieu récupérateur malien semble beaucoup plus grave et c’est tout l’entrejeu nantais qui doit être reconstruit pour la réception du Sporting Club de Bastia samedi prochain. Malgré le retour de Alejandro Bedoya dans le groupe et la présence de Lucas Deaux et Rémi Gomis, les limites de l’effectif nantais semblent atteintes et on peut légitimement penser que les dirigeants nantais vont à nouveau se pencher sur le profil d’un milieu de terrain lors du mercato d’hiver. Ce sera d’ailleurs certainement une des questions qui seront adressées à Olivier Monterrubio (responsable de la cellule recrutement du FC Nantes) sur le plateau de Canariplay cet après-midi.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus