Génération senior : la région s'investit

Il n’y pas que les conseils départementaux qui s’occupent des personnes âgées. Des investissements très concrets du conseil régional des Pays de la Loire existent. Le plus voyant, c’est la Maison régionale de l’Autonomie et de la Longévité.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

La Maison de l’Autonomie et de la Longévité se trouve dans le quartier de l’île de Nantes. C’est un lieu qui permet à des professionnels ou à des associations de se réunir, d’échanger et de s’informer sur tout ce qui touche au vieillissement de la population. Le principal occupant c’est le Gérontopôle. Un chiffre : 500.000 euros par an. C’est la participation du Conseil Régional. Cela représente 45% du budget global du Gérontopôle. Qu’est-ce que c’est ? Pour le savoir, nous sommes allés voir celui qui l’a créé, il y a 5 ans. Le professeur de médecine Gilles Bérut. Il nous résume le concept.


L’Economie, la recherche ou encore le territoire. Des mots qu’utilisent Gilles Berrut. Et ils ne sont pas choisis au hasard. Nous sommes bien dans les compétences du Conseil Régional. Pour Gilles Berrut, le secteur des Seniors, ne se résume pas à la prise en charge de la dépendance. Un chiffre qu’il nous a donné : 83 %. C’est la part des personnes âgées qui sont autonomes. On parle des plus de 75 ans. Selon lui, on est bien dans un secteur dynamique. Et des structures régionales comme le Gérontopôle doivent permettre de s’adapter à ce changement de société.


Le gérontopôle, c’est tout une équipe. Un directeur, des animateurs, des chargées de projet. Il y a différents groupes de travail. L’un d’eux s’intéresse à l’Aménagement de l’Habitat. Il s’agit de prévenir les risques de Chutes pour les personnes âgées. Pour être très concret, on peut évoquer une des ses actions : sensibiliser les artisans qui interviennent auprès des personnes âgées. Cas typique, il faut refaire une douche qui n’est plus adaptée. Le médecin qui pilote ce groupe de travail nous explique comment son travail peut changer le service rendu par l’artisan.


Maisons de Santé

Il y a la maison régionale de l’Autonomie avec le Gérontopôle. Il y a aussi les Maisons de Santé. En quelques mots, ces maisons de santé pluri-professionnelles permettent de regrouper des médecins, des infirmières, des kinés. C’est pour éviter ce qu’on appelle les déserts médicaux. C’est piloté par l’Agence Régionale de Santé. Preuve que cela concerne les Régionales 2015, certains candidats ont inscrit ces lieux dans leurs déplacements de campagne. Par exemple, le candidat socialiste Christophe Clergeau. Il y a quelques jours dans le Maine-et-Loire, il était à l’Espace Santé de Beaupreau.

Un chiffre : 19 millions d’Euros.

C’est le montant de l’aide globale du Conseil régional aux Maisons de Santé Pluri-Professionnelles. Dans les Pays de la Loire, on en compte 42. Il y en a beaucoup en Mayenne. Les personnes âgées représentent une grande partie des patients. Certaines maisons de santé ont des programmes spécifiques pour les personnes âgées.

>>> d'infos sur les Maisons de Santé 


Agenda : quid du vote par procuration

On a vu que la Région a des compétences qui concernent les personnes âgées. Les électeurs eux ont un pouvoir. Celui de voter. Même quand ils ne peuvent pas se déplacer. Dans ce cas, il y a le vote par procuration.

Qui peut voter par procuration ?
Il y a différents cas de figures. Pour notre rubrique seniors, j’en ai retenu 3. Vous êtes en vacances. Malade ou Aide-malade ou encore vous êtes Handicapé.

Où faire sa procuration ?
3 lieux à retenir : Le Tribunal d’Instance, le Commissariat de Police ou alors la gendarmerie. Attention, il faut prévoir le délai pour acheminer votre dossier jusqu’à la mairie concernée.  Un dernier rappel, c’est gratuit.