• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Jean-Marc Ayrault déplore “le manque de récit du quinquennat” de François Hollande

Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères / © Nathalie Bourreau / Maxppp
Jean-Marc Ayrault, Ministre des Affaires Etrangères / © Nathalie Bourreau / Maxppp

L'ex-premier ministre, Jean-Marc Ayrault, a estimé samedi sur France Culture que "ce qui manque" depuis 2012, "c'est le récit du quinquennat" qui pourrait, selon lui, s'articuler autour du discours du Bourget.

Par OC, avec AFP

Jean-Marc Ayrault, ancien chef du gouvernement (2012-2014) et ex-maire de Nantes a dit, dans l'émission "L'Atelier du pouvoir", regretter de ne pas avoir pu dès 2012 livrer un "diagnostic sur l'état du pays", notamment lors de son discours de politique générale. Selon lui, M. Hollande "ne souhaitait pas qu'on dramatise, il voulait apaiser le pays" après le quinquennat de Nicolas Sarkozy. L'actuel président "voulait sortir du pays de la confrontation permanente".

Ce qui manque, c'est le récit du quinquennat"



L'ancien maire de Nantes confie également qu'il a manqué un "récit politique de ce que nous étions en train d'entreprendre". "C'est une difficulté qui traîne et (...) qui a créé du désenchantement" à gauche, regrette-t-il. "J'ai senti très vite qu'il y avait nécessité du récit, de donner du sens à ce que nous faisions", ajoute le député de Loire-Atlantique. "Ce qui manque, c'est le récit du quinquennat", en particulier en direction des "gens de gauche, qui s'étaient reconnus dans le discours du Bourget" tenu par François Hollande en janvier 2012 lors de la campagne présidentielle.

"J'ai souvent dit à François Hollande, en tête à tête, qu'il pouvait, pour le récit du quinquennat, repartir du discours du Bourget", explique le prédécesseur de Manuel Valls. "Comme ça n'a pas été fait, il y a des gens de gauche qui pensent qu'il (François Hollande) est en contradiction avec le discours du Bourget", déplore-t-il.

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus