• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : chineurs ou brocanteurs, rencontre avec ceux qui font la grande brocante de la place Viarme

© éric guillaud
© éric guillaud

C'est parti. La traditionnelle brocante de la place Viarme a ouvert ses portes vendredi matin. Meubles, tissus, vaisselles,  tableaux, cartes postales, objets rares ou insolites, à 2 euros comme à 1000, le chineur d'occasion ou de toujours devrait y trouver plus que son bonheur...

Par Eric Guillaud

160 exposants, des milliers de visiteurs et des étals qui regorgent d'objets rares, insolites ou seulement anciens. Pendant trois jours, les affaires devraient être légion du côté de la Place Viarme.

Et on trouve de tout, un guépard en résine, une maquette de bateau Ferrari, une contrebasse, des figurines en plastique, des meubles des années 50, des lampes, des cartes postales, des livres, des motos... on trouve de tout et on fait de belles rencontres.
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
€Véronique par exemple a fait un peu tous les métiers dans sa vie avant de se lancer dans la brocante. Coiffeuse, vendeuse de paraboles, employée dans l'immobilier... et puis la passion a pris un jour le dessus. Aujourd'hui, Véronique tient une brocante spécialisée en vêtements d'époques, accessoires féminins et merceries. Elle travaille pour le cinéma, prête ou vend des robes pour les films en costume comme "La Guerre des boutons" ou "Le Journal d'une femme de chambre". Le vêtement qu'elle nous montre est une crinoline ottomane de 1860... 
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
Jacques fait plutôt dans les objets de marine. Fièrement, il montre à qui veut bien un chronomètre de sous-marin qui affiche 24 heures. "c'était pour permettre aux équipages de se repérer entre le jour et la nuit", explique-t-il. Mais l'une de ces plus belles pièces trône au milieu du stand. Il s'agit du modèle réduit d'un bateau Ferrari Hydroplane 1954... La grande classe ! 
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
Le truc d'Alain, c'est les anciens instruments de musique, les phonographes et les orgues de barbarie. Son stand se remarque et fait du bruit. Plusieurs fois par jour, Alain se met derrière son orgue de barbarie personnel et lance la ritournelle. Douze ans qu'il déballe à la grande braderie de la Place Viarme, Alain est un sacré personnage...
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
Un personnage qui aime les instruments et les photographes. Après l'orgue de barbarie, direction la contrebasse...
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
Jean n'a pas réellement de spécialités, il est brocanteur généraliste comme il dit, mais si vous le poussez un peu, alors il vous parlera de Madagascar, son jardin secret, où il a vécu pendant des années. Et si vraiment vous êtes très gentil, alors il vous sortira ses cartes postales de là-bas, cachées dans une valise, en vous expliquant la topographie et la beauté des lieux. Jean est un éternel voyageur...
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
Jean-Charles, enfin, avec son guépard en résine, une belle pièce pour une déco racée... 
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
Mais il n'y a pas que des brocanteurs sur les brocantes, il y a aussi les chineurs comme Jorge-Luis, étudiant en histoire qui doit s'installer en coloc avec un budget plus que serré. Alors, Jorge-Luis a chiné quelques bricoles pas trop chères et plutôt sympas : une table de chevet en chêne, un tapis, une lampe, une guitare pour le fun...
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud
La suite en images....
 / © éric guillaud
/ © éric guillaud



A lire aussi

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus