Nantes : comment est née la mutualité Française ?

Publié le Mis à jour le
Écrit par Virginie Charbonneau avec CB

La mutualité Française, c'est le regroupement de 210 mutuelles en Pays de la Loire, qui assurent une couverture maladie complémentaire à 60% des Français. A l'occasion du congrès national qui a lieu à Nantes, voyons ce qu'est aujourd'hui ce mouvement, et comment il est né il y a deux siècles.

Être malade au XIXème siècle, c'était être condamné à une mort sociale. Aucune aide financière n'existait pour les ouvriers et les employés pour se soigner, pour survivre sans salaire. Les sociétés de secours mutuel voient alors le jour, à l'initiative des travailleurs et de quelques patrons.

Les sociétés se créent par centaines, au sein des entreprises, des quartiers, des métiers. On trouve alors dans notre région la mutuelle des tisserands en couleur, la mutuelle des cordonniers célibataires, des ouvrières réunies. Après 1945 et la création de la Sécurité sociale, beaucoup de mutuelles fusionnent. Elles restent des assurances complémentaires, mais en plus, elles créent un réseau de santé. Cliniques, maisons de retraite, audioprothésistes, et surtout opticiens mutualistes. Il y en 68 en Pays de la Loire.

En deux siècles, les modestes sociétés de secours sont devenues des mutuelles parfois géantes, de plusieurs centaines de milliers d'adhérents. Mais ses sociétaires affirment que cela n'a rien changé à leur idéal d'origine.

Les mutuelles, contrairement aux assurances privées, restent à but non lucratif.  Elles couvrent les frais complémentaires de santé de 1,9 million de personnes dans notre région, soit plus de la moitié de la population des Pays de la Loire.

Notre reportage en vidéo​