Cet article date de plus de 6 ans

Nantes : escroquerie à la langoustine !

Le comité interprofessionnel des pêches se plaint des agissements d'un ou de plusieurs escrocs à la langoustine, le délicieux et cher petit crustacé sert d'appât pour escroquer une clientèle naïve sur fond de quotas de pêche imaginaires
L'imagination des escrocs n'a pas de limite, et la naïveté des escroqués semble sans fond... Un homme sonne aux portes des habitations dans les communes de l'agglomération nantaise pour faire signer une pétition destinée à soutenir les marins pêcheurs contre les quotas imposés sur la dimension des crustacés. Il présente une photo médiocre de langoustine pour étayer son argumentation, fait signer sa pétition, et, en profite surtout pour proposer des langoustines de bonne taille et au meilleur prix... Langoustines, qu'il reviendra livrer le lendemain !

Et sa mayonnaise prend avec un certain succès. C'est bien connu, plus c'est gros, mieux ça marche ! À ce petit jeu, nombre de personnes, par la taille alléchée, ont donné 10 ou 15 euros. Et n'ont jamais vu revenir le vendeur pétitionnaire, et encore moins les langoustines promises !

Bien évidemment ce démarcheur porte atteinte à l'honneur des marins pêcheurs de langoustines. Mais le problème, c'est que ce démarcheur n'a pas totalement inventé son "argument de vente". Au mois de juillet dernier, un marin de 43 ans a été condamné pour ce type d'escroquerie, à une peine de six mois de prison, dont trois avec sursis, par le tribunal correctionnel de Nantes. Ce qui n'a pas totalement bien marché, pour le professionnel, lui réussira-t-il mieux ? Lui reste juste à ne pas ce faire... pincer !

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers pêche économie police société sécurité justice