Nantes : la reconstruction des os grâce au ver Arenicola

Les travaux autour du ver Aarenicola les plus pointus, sont menés par une équipe de Nantes / © France 3
Les travaux autour du ver Aarenicola les plus pointus, sont menés par une équipe de Nantes / © France 3

Aujourd'hui et demain à Nantes, des chercheurs de toute la planète vont se réunir autour d'un sujet : la reconstruction de l'os. Et la star de ce congrès devrait être l'arenicola, un ver de nos plages qui permet justement cette reconstitution.

Par Claude Bouchet

Voilà celui qui va révolutionner la médecine régénérative, l'Arenicola autrement dit le ver marin bien connu des pécheurs. Ce ver possède une propriété très intéressante. Il produit une molécule capable de stocker et de transporter l'oxygène. Chez Lioad, laboratoire nantais, cette molécule est insérée dans des biomatériaux comme des hydrogels et des phosphates de calcium. Ce mélange, une fois implanté chez l'homme, se transformera en os.

Depuis 10 ans, les chercheurs utilisaient des cellules-souches. mais jusque-là, elles mourraient au bout de quelques semaines. Il faudra au moins 5 ans pour que cette expérimentation aboutisse. Pour réussir, les chercheurs de l'université de Nantes se sont alliés à Hémarina, un start-up de Morlaix qui compte lancer un élevage de vers à Noirmoutier.

Notre reportage en vidéo​

Le ver arenicola pour reconstruire les os

 

Sur le même sujet

Les réserves du musée d'histoire naturelle de Nantes

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés