Pays de la Loire : prolifération des chats, les refuges fermés aujourd'hui

Le collectif "Chats 100% stérilisation" interpelle les pouvoirs publics sur la prolifération des félins et organise une journée de fermeture des refuges animaliers ce 28 octobre / © Jeanne Menj / CC flickr
Le collectif "Chats 100% stérilisation" interpelle les pouvoirs publics sur la prolifération des félins et organise une journée de fermeture des refuges animaliers ce 28 octobre / © Jeanne Menj / CC flickr

Une journée sans refuges pour les chats errants, trop d'abandons pas assez de stérilisations, les refuges et les bénévoles qui s'en occupent en appellent aux ministres de l'Agriculture et de l'Environnement pour rendre la stérilisation des chats obligatoire

Par Christophe Turgis

Les associations et les refuges pour animaux n'en peuvent plus ! Trop de chats errants arrivent abandonnés par des propriétaires peu soucieux de l'avenir des animaux qu'ils ont pourtant choisis. Faute de stérilisation, les naissances se multiplient. Et les abandons tout autant !
100 000 animaux sont abandonnés chaque année. Le collectif "Chats – 100% stérilisation obligatoire" rassemble près de 500 associations et organise cette fermeture exceptionnelle des refuges aujourd'hui. Les chats errants se compteraient en millions sur le territoire français et se multiplient sans fin.

Cette journée est donc l’occasion de faire connaître le travail harassant qu’elles accomplissent au quotidien et leur revendication unanimement partagée : rendre obligatoire la stérilisation des chats.
Le ministre de l'Agriculture Stéphane Le Foll et la ministre de l'Environnement Ségolène Royal ont été interpellés sur cette question de la stérilisation des félins.


Le grand massacre des chats

L'ouvrage anthropologique de Robert Darnton qui tentait de rendre compte de la manière dont les hommes du 18ème siècle percevaient le monde dans lequel ils vivaient serait finalement toujours d'actualité ! Quelle famille n'a pas une jolie minette si charmante, un matou si tranquille, dans son salon ou dans sa chambre à coucher ? Famille qui se préoccupe peu de savoir ce que fait son animal favori dès qu'il franchit la nuit venue les limites de l'intimité familiale. Un matou va joyeusement rencontrer les minettes du terrain vague, parfois loin du foyer où il ronronne benoîtement ! Et chacune des femelles croisées en chemin donnera naissance deux ou trois fois pas an à plusieurs chatons à la fois, qui...

Les maires font la sourde oreille. Ils font parfois ramasser les chats par la fourrière pour les euthanasier. Laissant plus souvent les associations sensibles à la cause animale s'en occuper, ou plutôt s'en encombrer. Les chats n'intéressent pas les pouvoirs publics !

Les refuges sont saturés de ces félins abandonnés. Les animaux recueillis sont vaccinés, stérilisés, avec l'espoir qu'une bonne âme viendra les adopter. Et tout cela coûte. Une des raisons d'ailleurs avancées par les propriétaires de chats. Faire stériliser le matou qui ronronne au salon et qui engrosse tout le quartier à un coût que les familles ne veulent pas, ou ne peuvent pas, supporter. Alors le collectif "Chats – 100% stérilisation obligatoire" demande aux pouvoirs publics de prendre une bonne fois pour toute des mesures pour limiter ce massacre des chats errants. Le collectif va proposer aujourd'hui un "plan chat" pour limiter leur prolifération.






A lire aussi

Sur le même sujet

Vendée : le Roller-derby

Les + Lus