Cet article date de plus de 6 ans

Le PSG malmène le FC Nantes et reprend la tête du classement

Sans réelle surprise, le PSG s'est imposé dimanche soir sur la pelouse de La Beaujoire aux dépens du FC Nantes, reprenant ainsi la tête du championnat de ligue 1.
Alejandro Bedoya face à Douchez lors de la rencontre FC Nantes-PSG le 03 mai 2015
Alejandro Bedoya face à Douchez lors de la rencontre FC Nantes-PSG le 03 mai 2015 © Eddy LEMAISTRE - MaxPPP
Le Paris SG a repris avec autorité la tête de la Ligue 1, dimanche lors de la 35 journée de L1, profitant des largesses défensives des Nantais (0-2), lors d'une première période ébouriffante.
Devancés par Lyon à la différence de but au coup d'envoi, les hommes de Laurent Blanc emmenés par Zlatan Ibrahimovic, qui retrouvait les terrains après sa suspension pour ses propos déplacés envers les arbitres et la France, ont mis la main sur le match dès le premier quart d'heure.

Sur la première action du match, Edinson Cavani récupérait un ballon dans la surface adverse, et du coin des six mètres, tirait à ras-de-terre. Rémi Riou ne pouvait que détourner sur son poteau et voir le ballon entrer dans son but (0-1, 3e).
Cavani aurait pu doubler la mise à la 12e puis à la 14e, servi par Javier Pastore et Ibrahimovic, mais Riou était les deux fois à la parade.
Le même Riou maintenait encore son équipe à flot à la 21e minute face à Pastore, servi par Gregory van der Wiel, mais il ne pouvait rien dix minutes plus tard face à Blaise Matuidi.

Sur un magnifique mouvement initié par Thiago Motta, encore une fois lumineux dans ses passes, le ballon arrivait à 'Ibra', qui n'avait qu'à le glisser, entre les jambes grandes ouvertes d'Oswaldo Vicarrondo, à Matuidi qui arrivait lancé et frappait tout droit au dessus d'un Riou déjà à terre (2-0, 31e).

Paris aurait pu alourdir encore le score par son attaquant vedette, sur un frappe bien boxée par Riou (45e) ou si l'arbitre Ruddy Buquet avait accordé un pénalty assez flagrant pour une charge d'Issa Cissokho dans le dos de Zlatan.

Si tous les Parisiens sont à créditer d'une bonne performance globale, Nicolas Douchez, aligné dans les cages pour suppléer Salvatore Sirigu, encore en délicatesse avec un de ses pieds, a réalisé une excellente première période.
Il a multiplié les arrêts et écoeuré des attaquants jaune et vert en verve comme rarement cette saison.
Le gardien parisien a commencé en stoppant spectaculairement une tête de Serge Gakpé au premier poteau, sur un centre d'Alejandro Bedoya à la 19e, alors que le score n'était que de 1-0.

A la 31e, il a encore bloqué une bonne tête de Johan Audel, sur un coup-franc de Jordan Veretout mal repoussé par la défense parisienne. Mais c'est surtout sa magnifique horizontale sur une déviation astucieuse et précise de la tête par Bedoya (41e) qui a coupé les ailes des Canaris, beaucoup moins dangereux lors de la deuxième période.

Conscients de leur supériorité, les Parisiens ont surtout cherché à gérer leur avance, Laurent Blanc se permettant même de ménager Matuidi en le faisant sortir dès la 51e minute de jeu.
Nantes, vainqueur de Marseille il y a quinze jours (1-0), a pu mesurer la différence de niveau entre Paris et le reste du championnat de France.

Avec cette défaite, le FC Nantes redescend d'une place et est désormais 11ème du championnat.
Prochain match pour les Canaris, samedi prochain face aux Girondins de Bordeaux.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
fc nantes football sport ligue 1 psg