• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

SNCF : la colère de Jacques Auxiette suite au report d'ouverture des lignes Nantes - Pornic ou St Gilles-Croix-de-Vie

Jacques Auxiette dénonce "la désinvolture, le mépris et l'incompétence" de la SNCF / © Christophe Turgis - France 3 Pays de la Loire
Jacques Auxiette dénonce "la désinvolture, le mépris et l'incompétence" de la SNCF / © Christophe Turgis - France 3 Pays de la Loire

Les voies ferrées entre Sainte-Pazanne et Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou Pornic sont en cours de renouvellement depuis septembre 2014, un problème de détection des trains empêche le fonctionnement des passages à niveau, la ligne ne sera pas réouverte le 5 juillet prochain...

Par Christophe Turgis

Le chantier de renouvellement des voies entre Sainte-Pazanne et Saint-Gilles-Croix-de-Vie ou Pornic déraille ! Un comble pour la SNCF qui vient de reprendre à Réseau Ferré de France la gestion des voies promettant une amélioration des chantiers.


Le sentiment de se faire rouler par la SNCF

Les essais des systèmes de signalisation des passages à niveau ne seraient pas concluants selon SNCF Réseau. La CGT cheminots parle de mensonges de la direction, selon elle, la géométrie de la voie met en péril la stabilité des trains ! Autrement dit les rails ne sont pas positionnés correctement. On voit mal effectivement l'autorité de la sécurité ferroviaire donner son autorisation pour le départ du premier TER le 5 juillet prochain. La SNCF propose de reporter la mise en service commercial de la ligne à début septembre...

Pas d'accord disent les élus tant au conseil régional régional des Pays de la Loire qu'au département de la Vendée ou dans les communes littorales desservies. Pas d'accord et de méchante humeur après une entreprise nationale qui se révèle incapable de terminer un modeste chantier de renouvellement de voies dans les délais impartis.

Pour éviter la fermeture de la ligne du fait de son absence de maintenance par la SNCF puis par RFF, de droite comme de gauche, tous les élus ont décidé d'agir pour la reconstruction de la ligne et financé lourdement ce chantier de 108 millions d'euros, la région avançant même les 24 millions d'euros pour le compte de l'État ! Ce sont donc des élus avec un gros sentiment de s'être fait rouler par la SNCF qui ont pris la presse à témoin ce matin devant la gare de Sainte-Pazanne !


Suspension des paiements et démission de SNCF Réseau

Personne à la région n'a oublié les reports successifs de la mise en service du tramtrain Nantes Châteaubriant, la dérive des coûts, et ensuite le service défaillant des rames pour les voyageurs la première année. Et d'ajouter, "j'ai décidé de suspendre tous les financements de la région vers le ferroviaire, et j'insiste bien sur tous les financements".

Jacques Auxiette, administrateur de SNCF réseau au titre de l'association des régions de France, conseils régionaux qui sont les premiers contributeurs au budget de la SNCF, démissionne de sa fonction : "je ne peux pas porter plainte comme président du Conseil régional des Pays de la Loire contre SNCF réseau pour obtenir réparation du préjudice subit, et en même temps continuer de siéger dans une institution où les hauts fonctionnaires font la pluie et le beau temps" !





 

 

Des élus locaux outrés et inquiets pour la saison touristique

"La SNCF est incompétente, elle vend des billets en ligne pour des trains qui n'existent pas" a, de son côté, ironisé Jean-Michel Brard, le maire de Pornic. Et de déplorer, comme François Blanchet, son homologue de Saint-Gilles-Croix-de-Vie la difficulté pour les estivants d'accéder au littoral : "comment va t-on demain, assurer le transport des usagers qui avaient réservé leurs billets de train sur cette ligne ? Comment va t-on assurer aux professionnels locaux du tourisme que les réservations de l'été seront maintenues ? A t-on bien mesuré les risques d'un acheminement par car / bus en plein cœur de la saison, avec les problèmes de circulation déjà rencontrés sur le littoral vendéen en période estivale" ?

La  SNCF, fait encore une fois l'unanimité contre elle, les élus attendent qu'elle leur apporte des réponses actives et concrètes, et des compensations financières !

A lire aussi

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus