Nantes : Marie-Emmanuelle Verhoeven détenue en Inde, sera-t-elle extradée vers le Chili ?

New-Dehli, Nantes et le Chili, trois points du globe reliés par une même histoire. Celle d'une nantaise de 55 ans, Marie-Emmanuelle Verhoeven, detenue en Inde. Le Chili a demandé son extradition. Elle est soupçonnée d'avoir participé à l'attentat d'un sénateur chilien en 1991.

Les belles histoires du dimanche
Découvrez des récits inspirants de solidarité et d'altruisme, et partez à la rencontre de la générosité. Émotions garanties chaque dimanche !
France Télévisions utilise votre adresse e-mail afin de vous envoyer la newsletter "Les belles histoires du dimanche". Vous pouvez vous désinscrire à tout moment via le lien en bas de cette newsletter. Notre politique de confidentialité

Marie-Emmanuelle Verhoeven, alias Comandante Ana, une Nantaise de 56 ans, devrait bientôt être fixée sur son sort. La justice indienne a fixé au 16 novembre l'examen de son cas.

Elle aurait appartenu au mouvement du Front patriotique Manuel Rodriguez, le FPMR. Une organisation à l'origine de l'assassinat du sénateur chilien Jaime Guzman. Un homme politique d'extrême droite, proche d'Augusto Pinochet. Et considéré comme l'idéologue du régime militaire chilien.

C'était en 1991. Le juge en charge de l'affaire présente Marie-Emmanuelle Verhoeven comme le cerveau de l'assassinat. Il réclame son extradition vers le Chili. La Justice indienne doit examiner cette demande aujourd'hui. Il y a un peu plus d'un an, la Nantaise avait été arrêtée en Allemagne, et remise en liberté au bout de quelques jours.

>>notre reportage en février 2015


Demande d'extradition pour Marie-Emmanuelle Verhoeven