• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Affaire Troadec : de nouvelles fouilles à Pont-de-Buis

La ferme d'Hubert Caouissin à Pont-de-Buis dans le Finistère, le 12 mars 2019 / © Eléonore Duplay, France 3 Pays de la Loire
La ferme d'Hubert Caouissin à Pont-de-Buis dans le Finistère, le 12 mars 2019 / © Eléonore Duplay, France 3 Pays de la Loire

De nouvelles fouilles ont débuté ce mercredi dans le Finistère, sur la propriété d'Hubert Caouissin, mis en examen pour l'assassinat, en 2017, de la famille Troadec à Orvault.

Par Eleonore Duplay

Elles avaient été décidées le 12 mars, lorsqu'Hubert Caouissin avait été transporté sur sa propriété de Pont-de-Buis dans le Finistère. De nouvelles fouilles, ont débuté ce mercredi 03 avril, sur le vaste terrain marécageux où le prévenu dit avoir dispersé les restes de la famille Troadec, assassinée en février 2017.

Une pelleteuse sur la propriété


Une pelleteuse a été aperçue sur la zone, avec environ huit personnes, pour des recherches qui concernent un secteur situé au bord de l'Aulne, la rivière qui traverse la propriété. 
"Il a montré une zone qui jusqu'à présent n'avait pas été fouillée, alors on va vérifier. Lorsqu'il a été emmené sur les lieux le 12 mars dernier, Hubert Caouissin a montré un endroit qui se trouve à une dizaine de mètres d'une zone où des recherches avaient été menées", explique Loïc Cabioch, l'avocat de Lydie Troadec, la compagne du prévenu, mise en examen pour "modification de l'état des lieux d'un crime" et "recel de cadavres". 

En 2017, les enquêteurs avaient retrouvé des restes humains appartenant à Pascal Troadec, son épouse Brigitte, et leurs deux enfants, mais aucune trace notamment des crânes de la famille. La découverte d'ossements permettrait d'étayer ou non le récit d'Hubert Caouissin, qui dit avoir tué la famille à coups de pied de biche, pour se défendre après avoir été surpris en train de les espionner à cause d'une vieille rancune sur fond de guerre d'héritage.

Cependant, Loïc Cabioch, l'avocat de Lydie Caouissin, n'attend pas forcément de grandes avancées : " Il y a la vase, ça fait deux ans, il y a deux marées par jour... Peu de chances que les enquêteurs trouvent quelque chose."
C'est aussi l'impression de Cécile de Oliveira, l'avocate de la famille de Brigitte Troadec : "Je n'ai pas beaucoup d'attentes, compte tenu du temps écoulé, de la nature du terrain, et de la grande cisconspection avec laquelle je prends les déclarations d'Hubert Caouissin.


Hubert Caouissin interrogé pour la 7e fois


Selon nos confrères de Presse Océan, Hubert Caouissin a également été extrait de sa cellule, ce mardi 02 avril, pour être à nouveau interrogé par les juges. Il s'agit de sa 7e audition depuis mars 2017.

Par ailleurs, une reconstitution, en présence d'Hubert Caouissin doit être organisée le 29 avril dans le pavillon de la famille Troadec à Orvault, là où le couple et ses deux enfants, Charlotte et Sébastien, 18 et 21 ans, avaient été tués en février 2017.
 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus