Cet article date de plus de 3 ans

Airbus Nantes : une pétition pour soutenir le salarié licencié pour un dessin

Parallèlement à un débrayage jeudi, le syndicat CGT Airbus Nantes a lancé une pétition de soutien en ligne pour contester le licenciement d'un employé auteur d'un dessin que la direction a jugé "injurieux et blessant" à l'encontre d'un autre salarié.
L'employé d'Airbus Nantes qui a réalisé ces dessins avait été licencié en décembre 2017
L'employé d'Airbus Nantes qui a réalisé ces dessins avait été licencié en décembre 2017 © DR
"Il ne peut être accepté que l’expression des salariés, qu’elle soit verbale ou qu’elle passe par le dessin, puisse avoir pour objet ou pour effet de placer les interlocuteurs dans une situation de mal-être et de trouble." C'est en ces termes que la direction d'Airbus nous a communiqué ses explications sur le sujet, ajoutant, "le caractère excessif, injurieux, blessant de la caricature qui a été remise à la victime l'a fortement ému et a sérieusement porté atteinte à sa santé".

Le 26 décembre dernier, Gregory recevait sa lettre de licenciement pour avoir exprimé son mal être au travail à travers deux dessins.
"Ce salarié venait d'entamer une procédure pour reconnaissance de maladie professionnelle", explique la CGT.
"Une décision disproportionnée" pour Pascal Busson, secrétaire général CGT Airbus Nantes.

300 personnes, selon le syndicat, ont donc débrayé ce jeudi 18 janvier devant le site d'Airbus Nantes pour protester contre le licenciement de Greg.
Débrayage de la CGT pour Greg, licencié, devant le site d'Airbus Nantes le 18 janvier 2018
Débrayage de la CGT pour Greg, licencié, devant le site d'Airbus Nantes le 18 janvier 2018 © DR
Dans la foulée, le syndicat CGT Airbus a lancé une pétition en ligne "pour la réintégration de Grégory".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
airbus économie entreprises social