• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Centenaire 14-18 : Une Harley de l'armée américaine repart de Nantes vers les US

A l'abri au Château de Goulaine la Harley-Davidson de 1918 est prête pour le retour vers les USA / © France 3 Olivier Quentin
A l'abri au Château de Goulaine la Harley-Davidson de 1918 est prête pour le retour vers les USA / © France 3 Olivier Quentin

Le side-car restauré par les soins de deux nantais embarquera le 6 juin de Montoir-de-Bretagne pour les Etats-Unis. Christophe de Goulaine et Pierre Lauvergeat l'ont remis en état et le ramèneront dans son pays d'origine pour un périple de plus de 8000 kilomètres.

Par Olivier Quentin avec Vincent Raynal

La bécane est superbe, comme neuve, restaurée par Pierre Lauvergeat. C'est son ami Christophe de Goulaine, fils du marquis et de la marquise de Goulaine, qui en a fait l'acquisition. Retrouvée il y a dix ans par le collectionneur Jean Lalan sur commande de Christophe de Goulaine, la moto était en piteux état. Il aura fallu neuf mois de travail à Pierre pour la remettre en parfait état de marche.

Moins de 1000 encore en circuit


"C'était une moto de liaison rapide qui servait à l'armée américaine à transmettre des messages entre les différentes lignes" nous explique Christophe de Goulaine. Il y en aurait eu 16 000 de fabriquées par Harley-Davidson. Il en resterait moins de mille aujourd'hui.

A l'occasion du centenaire de la première guerre mondiale, les deux amis ont eu envie de refaire traverser leur side-car de l'autre côté de l'Atlantique pour remercier les américains venus sauver l'Europe.

Ils ont prévu un périple d'est en ouest à travers les Etats-Unis / © France 3 Olivier Quentin
Ils ont prévu un périple d'est en ouest à travers les Etats-Unis / © France 3 Olivier Quentin

"Sans les Américains je ne serais pas là, raconte Pierre Lauvergeat. Mon grand-père était dans les tranchées, il a été gazé. Il serait resté dans les tranchées si les Américains n'étaient pas venus le remplacer pour qu'il rentre chez lui. Et mon père a fait la deuxième guerre mondiale. Il a été prisonnier et qui c'est qui l'a sorti de là ? Encore les Américains !"

Christophe lui, a une histoire plus ancienne avec les Etats-Unis. Un de ses ancêtres, René Goulaine de Laudaunière était un explorateur français au XVIème siècle, fondateur du bastion de Fort Caroline, à l'époque de la Floride française, près de Jacksonville, en Floride. Jacksonville qui est jumelée avec Nantes.

Retrouver les descendants de celui qui l'a pilotée...


Voilà pour les pilotes. La moto elle, est donc une Harley-Davidson 1000 cm3 modèle J. "Grâce au numéro de moteur et aux archives américaines, explique Christophe, notre rêve serait d'avoir la chance de retrouver les descendants de celui qui l'a pilotée en 1918."

La moto fera la traversée sur un cargo grâce au partenariat d'Airbus via sa ligne Montoir-de-Bretagne/Mobile qui doit être inaugurée en mai prochain.

Le modèle J de 1000 cm3 servait de moto de liaison à l'armée américaine / © Olivier Quentin (France 3)
Le modèle J de 1000 cm3 servait de moto de liaison à l'armée américaine / © Olivier Quentin (France 3)

A leurs arrivée en juin, les deux aventuriers enfourcheront la bête et ce sera le départ d'un périple est-ouest, de Mobile (Alabama) jusqu'à Los Angeles (Californie). Trois mois de voyage notamment par la route 66 avec de nombreuses étapes et réceptions dont bien sûr un arrêt à Milwaukee, siège de Harley-Davidson.

Exposée au Château de Goulaine


A son retour en France, la moto sera exposée au Château de Goulaine. Son histoire pourra faire l'objet de conférences dans les lycées techniques de la région des Pays de la Loire. C'est ce qu'envisage Christophe de Goulaine qui projette aussi d'écrire un livre sur leur périple.

► reportage de Vincent Raynal et Olivier Quentin 

 

Opération Twinlinks

Pour suivre le périple de Christophe de Goulaine et de Pierre Lauvergeat : facebook.com/operationtwinlinks

Sur le même sujet

DOCUMENTAIRE. Mes parents, ces héros ordinaires

Les + Lus

Aidez-nous à améliorer notre site en répondant en trois minutes à ce questionnaire.

Commencer