Congrès du PS. Avenir de la Nupes, réaction de la maire de Nantes...Les résultats du premier tour dans la région

Le texte d'orientation d'Olivier Faure, premier secrétaire sortant du Parti socialiste, a remporté les suffrages des adhérents lors du premier tour du Congrès du PS jeudi 12 janvier. Dans les départements des Pays de la Loire, la Sarthe détonne par son soutien à Hélène Geoffroy, candidate soutenue par le maire de la ville Stéphane Le Foll.

Le texte d'orientation "Pour Gagner" d'Olivier Faure, Premier secrétaire sortant du Parti socialiste (PS), est arrivé en tête du vote des militants socialistes jeudi soir, réunissant entre 47% et 50% des voix selon les estimations.

Les résultats dans les départements des Pays de la Loire

Le texte d'Olivier Faure est arrivé premier dans 4 des 5 départements des Pays de la Loire. Mais en Sarthe, c'est la motion d'Hélène Geoffroy, opposée à l'accord de la Nupes, qui est en tête de façon écrasante, avec 76,53% des suffrages des militants. Un chiffre qui marque le poids dans la fédération sarthoise du maire du Mans, Stéphane Le Foll.

Très critique envers Olivier Faure, il avait appelé avec de nombreux élus sarthois à soutenir la motion portée par Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin, qui n'est pas qualifiée pour le second tour au niveau national.

Score en demi-teinte en Loire-Atlantique

En Loire-Atlantique Olivier Faure a remporté 43,3% des votes (58,8% à Nantes). Johanna Rolland, maire PS de Nantes, "se félicite" de ce résultat, qui reste toutefois inférieur aux votes enregistrés en Mayenne, en Vendée et en Maine-et-Loire pour le député de Seine-et-Marne. 

En cas de réélection d'Olivier Faure, Johanna Rolland sera numéro 2 du parti.

Ce résultat est l'expression d'un choix : celui de voir le Parti Socialiste s’affirmer dans le dialogue avec les autres forces de gauche et écologistes.

Johanna Rolland

Maire de Nantes


L'élue réaffirme aussi son soutien à l'accord Nupes conclu en mai dernier entre La France insoumise (LFI), le Parti socialiste (PS), Europe Ecologie Les Verts (EELV) et le Parti communiste français (PCF) pour les législatives. 

Si l'accord a permis de garder un groupe de 32 députés socialistes à l'Assemblée nationale, malgré l'échec historique à la présidentielle de la candidate Anne Hidalgo (1,7%), il a aussi profondément divisé le PS, entraînant des départs et des dissidences aux législatives.

Annulation du vote de 300 socialistes

Au total quelque 41 000 adhérents pouvaient voter pour ce premier tour, entre 17h et 22h dans les locaux des sections. Les votes de 300 socialistes de l'étranger ont toutefois été annulés après "un acte de malveillance".

Selon une source officielle du parti, Olivier Faure avait au moins 50,5% des voix à 23h30, sur 14 000 votants (environ deux tiers des votants potentiels), mais son rival affirmait de son côté qu'Olivier Faure n'avait obtenu qu'autour de 48% des voix

Nicolas Mayer-Rossignol arrive en deuxième position avec 31,5% selon lui (30,5% selon son rival). La troisième candidate, Hélène Geoffroy, maire de Vaulx-en-Velin, serait entre 19% et 21%. 

Nicolas Mayer-Rossignol soutenu par Anne Hidalgo 

Lors d'un point-presse, Nicolas Mayer-Rossignol a affirmé que la dynamique était en sa faveur et "l'espoir possible". Le candidat affirme qu'il est le seul qui pouvait rassembler l'ensemble des socialistes, dont la moitié n'ont, selon lui, pas voté au premier tour. 

Il espère notamment récupérer les voix des électeurs d'Hélène Geoffroy, très hostiles à Olivier Faure et à la Nupes.

Il n'y pas eu de plébiscite pour Olivier Faure.

Nicolas Mayer-Rossignol

Candidat à la direction du Parti socialiste


L'élu normand a le soutien d'Anne Hidalgo et tient une position centrale. Il décrit la Nupes comme "un accord passé perdant" et veut des "États généraux de la transformation sociale et écologique" pour "refonder la gauche".

Une position floue, selon Olivier Faure. "Je ne sais pas s'il est pour ou contre la Nupes". Pour lui, il faut choisir entre "le rassemblement sans exclusive avec toute la gauche", et donc avec LFI, ou "le repli sur soi".

L'incertitude sur l'avenir de la Nupes

Le député de Seine-et-Marne bénéficie de son côté de l'appui de nombreux maires et de 45 parlementaires socialistes, ne cache pas son souhait d'un candidat commun de la gauche en 2027.

Le vote est donc scruté par les partenaires de la Nupes. "Si Olivier Faure perd, ce sera terrible", estime un député écologiste, "ça ne va pas nous aider", concède un élu Insoumis.

Le duel entre Olivier Faure et Nicolas Mayer-Rossignol sera soldé lors du second tour le jeudi 19 janvier, date qui marque aussi la "mobilisation contre l'injuste et brutale réforme des retraites", rappelle Johanna Rolland.

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité