Coronavirus et chloroquine - le Pr Didier Raoult porte plainte après des appels menaçants qui proviendraient de Nantes

Le professeur Didier Raoult prône depuis le début de l'épidémie de coronavirus l'utilisation de la chloroquine... et ça ne fait pas consensus. / © VALERIE VREL/PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP
Le professeur Didier Raoult prône depuis le début de l'épidémie de coronavirus l'utilisation de la chloroquine... et ça ne fait pas consensus. / © VALERIE VREL/PHOTOPQR/LA PROVENCE/MAXPPP

Alors que les débats autour de l'utilisation de la chloroquine pour soigner le Covid-19 divisent profondément la communauté scientifique, le principal défenseur de la molécule, le professeur Didier Raoult, aurait reçu des appels menaçants. L'enquête a été confiée au parquet de Nantes.

Par Romane Idres

Les débats sur la chloroquine cristallisent les passions depuis plusieurs semaines, dans le monde médical comme sur les réseaux sociaux. Alors que l'infectiologue Didier Raoult présente cette molécule comme un remède spectaculaire contre le coronavirus Covid-19, certains dénoncent vivement les méthodes du chercheur.

Intimidation

L'un de ses détracteurs a semble-t-il été encore plus loin, selon des infos révélées par nos confrères du Canard enchaîné en date du 25 mars.

Début mars, le professeur Didier Raoult, qui dirige également l'institut hospitalo-universitaire de Marseille, aurait reçu un appel puis un texto malveillants, lui sommant de retirer ses propos sur la chloroquine. 

L'enquête, ouverte par le parquet de Marseille, a permis d'identifier le téléphone d'où provenaient ces appels. Il s'agirait de celui d'un médecin du CHU de Nantes. 

La procédure a donc été transférée au parquet de Nantes, qui n'a pas souhaité commenter les avancées de l'enquête confiée aux services de police. En revanche, le procureur de la République précise que, contrairement à ce que l'on a pu lire dans la presse, il ne s'agit pas de "menaces de mort" mais d'une plainte pour "actes d'intimidation envers une personne chargée d'une mission de service public pour qu'il accomplisse ou s'abstienne d'acte de sa mission."

 

Sur le même sujet

Les + Lus