• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Coupe de France : le FC Nantes part avec la caisse au détriment de l'AS Vitré

Waldemar Kita, le président du FC Nantes, le 16 septembre 2018 / © SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP
Waldemar Kita, le président du FC Nantes, le 16 septembre 2018 / © SEBASTIEN SALOM-GOMIS / AFP

En Coupe de France, la tradition veut que ​​les clubs de Ligue 1 laissent leur part des ventes de la billetterie aux clubs amateurs, car cela représente souvent un apport financier considérable dans leur petit budget... Le FC Nantes l'a un peu oublié, semble-t-il...

Par FB avec AFP

41 218 euros, ce serait ce que le 1/4 de finale entre l'AS Vitré et le FC Nantes aurait rapporté.

En théorie, cette somme aurait dû revenir à l'AS Vitré, club de National 2... sauf que le FC Nantes est parti avec la recette.

Si ces 41 218 euros ne représente que 0,07% du budget de Nantes, estimé à 60 millions d'euros environ, il représente en revanche quasiment 5% de celui de l'AS Vitré, qui a un budget de moins de 800.000 euros.

Sollicité par l'AFP sur cette affaire, le FC Nantes n'a pas souhaité répondre pour le moment.
    
A l'origine, le FC Nantes avait proposé à l'AS Vitré d'accueillir leur quart de finale au stade de la Beaujoire et de lui céder la totalité de la recette, s'il se déroulait à la date prévue, le 27 février.

Mais les Bretons avaient refusé l'offre des Canaris, insistant pour jouer au stade Francis Le Basser à Laval, géographiquement plus proche.

La Fédération française de football avait donc du décaler la rencontre au 6 mars, car l'équipe de France féminine disputait un match amical dans ce stade le 28 février.

 

"On ne m'a rien demandé"



Dans l'art de partir avec la caisse, Nantes est récidiviste.

En janvier 2018, le club avait refusé de laisser sa  part de recette (14 000 euros) à Senlis, club de National 3. Les Canaris avaient invoqué des frais de déplacement supérieurs en raison de la location d'un avion privé à 30 000 euros pour se rendre au match.

"Je ne comprends pas cette polémique, on ne m'a rien demandé", avait alors répondu le président Waldemar Kita à L'Equipe, ajoutant "ce n'est pas moi qui m'occupe de ces dossiers".

 

Une cagnotte pour Vitré ?



Sur Twitter, certains ironisent sur ces deux affaires, à l'instar de Bastien Blandin.
Pareil pour Benoit Beaufils, qui estime qu'"avec un budget annuel de 60 M€, les temps sont durs... ils le seront un peu plus pour le foot amateur... la Honte !".



Adel Tebbani propose, quant à lui, de lancer une cagnotte dont les bénéfices iraient à Vitré.
​​​​​​​

Sur le même sujet

Nantes : le samedi 6 avril 2019, la vidéo de manifestants pris au piège d'une "nasse" fait polémique

Les + Lus