• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

FC Nantes : un vibrant hommage à Emiliano Sala et une défaite au terme d'une folle 2e mi-temps

L'hommage à Sala à La Beaujoire de Nantes, le 10 février 2019 / © Anthony Brulez - France 3 Pays de la Loire
L'hommage à Sala à La Beaujoire de Nantes, le 10 février 2019 / © Anthony Brulez - France 3 Pays de la Loire

Emiliano Sala était dans tous les coeurs ce dimanche après-midi à La Beaujoire à l'occasion de la rencontre entre le FC Nantes et le Nîmes Olympique. Mais, alors que les Nantais avaient ouvert le score, ce sont les Nimois qui sont revenus à la marque avant de prendre l'avantage.

Par Fabienne Béranger

L'émotion ce dimanche après-midi à La Beaujoire avec le vibrant hommage rendu par le public et les joueurs à Emiliano Sala avant la rencontre opposant les Canaris aux Crocodiles nimois.
Place au foot ensuite, mais pas que, puisque le public de La Beaujoire a scandé le nom d'Emiliano Sala à la 9e minute de jeu, en référence au numéro porté par l'attaquant argentin à Nantes.
Six minutes plus tard, ce sont les Nantais qui ouvrent le score par Kalifa Coulibaly sur un centre de Valentin Rongier

38e minute de jeu, faute sur Coulibaly qui se fait faucher dans la surface nimoise. Majeed Waris transforme le penalty. 2-0 pour les Nantais.

Deux minutes plus tard, Nicolas Pallois, servi par Rongier, triple la mise mais le but nantais est refusé pour hors-jeu.

A la mi-temps, les deux équipes repartent aux vestiaires sur ce score de 2-0.

"Je peux pas expliquer, je comprend pas. A la mi-temps j'ai dit "attention c'est un bon résultat, mais c'est très dangereux, il ne faut pas prendre de but" et deux  minutes après on a pris un but", explique Vahid Halilodzic à l'issue du match.

Les Nimois réduisent donc le score par Baptiste Guillaume. Des Nimois qui n'ont plus du tout le même visage qu'en première mi-temps.

55e minute de jeu, Denis Bouanga manque de peu l'égalisation, la balle passe au ras du poteau de Ciprian Tatarusanu.

Dix minutes plus tard, l'arbitre Clément Turpin siffle un penalty pour les Nimois pour une main de Nicolas Pallois. L'arbitre renonce après avoir fait appel à la VAR, l'assistance vidéo à l'arbitrage.

Egalisation nimoise  par Antoine Bobichon à la 70e minute de jeu.

La seconde mi-temps s'enflamme de nouveau deux minutes plus tard avec un penalty sifflé, cette fois-ci, pour les Nantais pour une main de Hervé Libohy.

L'arbitrage fait de nouveau appel à la VAR... et annule le penalty.

Arrive finalement ce que les afficionados nantais craignaient : les Nimois prennent l'avantage par Jordan Ferri (85e).

Cinq minutes plus tard, les Nimois enfoncent le clou par Sada Thioub (90e).

Score final : 4-2 pour les Nimois et bien des regrets pour les Nantais.

"Prendre 4 buts comme ça, je ne peux pas l'expliquer aujourd'hui (...) c'est vraiment un cauchemar total" a poursuivi Vahid Halilodzic, "je ne veux pas non plus accabler les joueurs, mais c'est la première fois de ma carrière que ça m'arrive comme ça de prendre quatre buts en une mi-temps à domicile, qui peut imaginer après une mi-temps comme ça, que ça peut arriver comme ça".



 

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus