DOCUMENTAIRE. “Prise d'otages en direct à la cour d'assises” retour sur l'affaire Georges Courtois, lundi 17 septembre

Georges Courtois, auteur d'une prise d'otages au palais de justice de Nantes, quitte l'édifice tirant des coups de feu, enchaîné à l'un des otages, le président de la cour d'assises, M Bailhache. / © STF / AFP
Georges Courtois, auteur d'une prise d'otages au palais de justice de Nantes, quitte l'édifice tirant des coups de feu, enchaîné à l'un des otages, le président de la cour d'assises, M Bailhache. / © STF / AFP

Le 19 décembre 1985, Georges Courtois prend en otage la cour d'assises de Nantes et exige que les caméras de France 3 filment dans la salle d’audience devenue camp retranché. Pendant 34 heures, la France va suivre la prise d'otage la plus rocambolesque de l'histoire de Nantes.

Par Claude Bouchet

À découvrir le lundi 17 décembre 2018 après un premier documentaire : "les murmures du palais"

19 décembre 1985. Une prise d’otages se déroule dans le palais de justice de Nantes. Trois hommes tiennent le jury et le public de la Cour d’Assise en otage. Cette affaire va tenir toute la France en haleine, du fait de la personnalité du principal truand, et surtout parce qu’une caméra de France 3 va tout filmer de l’intérieur.

►Extrait 1, le début du documentaire

Pendant 34 heures, deux hommes vont s’affronter. D’un côté, Georges Courtois, un fort en gueule, auto-revendiqué "voleur professionnel", poète à ses heures et licencié de droit. Il réussira à retourner l’opinion publique en sa faveur, à tel point qu’une jurée prise en otage ira le visiter pendant 10 ans au fond de sa cellule ! Celui-ci est épaulé par un homme enflammé et incontrôlable, qui se dit proche des mouvements terroristes palestiniens, et un jeune malfrat qui veut montrer qu’il joue lui aussi dans la cour des grands.

De l’autre, le fameux "commissaire Broussard", le grand flic des années 80, auréolé des plus beaux succès policiers contre le crime. Il vient de créer le RAID et compte bien montrer que celui-ci est aussi opérationnel qu’efficace.

Pour la première fois, le flic rencontre le bandit dans un face-à-face croustillant, enrichi par des archives d’exception…

►Extrait 2, échange entre Georges Courtois et le commissaire Broussard 
 

32 ans plus tard, France 3 Pays de la Loire vous replonge dans l'affaire Courtois, entre archives et images inédites.

►Le JT du 19 décembre 1985 sur France 3 Pays de la Loire, entierement consacré à l'affaire en cours (archive ina)

A voir aussi notre supplément Histoire 

 

 

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus