• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Gilets jaunes : le chauffeur de taxi nantais David Tan s'est entretenu 1/4 d'h avec Edouard Philippe

David Tan à sa sortie de Matignon, par la grande porte, à l'issue de son entretien avec Edouard Philippe le 4 décembre 2018 / © Alain Darrigrand, France 3 Pays de la Loire
David Tan à sa sortie de Matignon, par la grande porte, à l'issue de son entretien avec Edouard Philippe le 4 décembre 2018 / © Alain Darrigrand, France 3 Pays de la Loire

Ce mardi matin, David Tan est parti de Nantes au volant de son taxi rejoindre la capitale, direction Matignon. Le rendez-vous avec les Gilets jaunes a été annulé. Peu importe, le chauffeur de taxi nantais a fait le forcing pour être reçu par Edouard Philippe...Nous l'avons suivi.

Par Fabienne Béranger

"Gilet jaune je revendique mais je fais mon action seul parce que chacun a des opinions différentes et moi j'ai les miennes. Je sais que je suis entendu par la plupart des gens qui sont pacifiques et qui comprennent avec un peu de raisonnement".

David Tan est entré à Matignon par une porte arrière ce mardi midi juste après l'allocution d'Edouard Philippe.

Il a d'abord déjeuné en compagnie de la directrice de cabinet et de quatre conseillers du Premier ministre.

"J'ai apporté mes arguments et ils ont bien vu que j'avais du répondant" nous a expliqué David Tan, à l'issue de ce déjeuner. 

J'ai sorti mon bulletin de salaire pour leur montrer le net à payer. Ils m'ont posé beaucoup de questions, j'ai eu une vraie écoute - David Tan

David Tan a ensuite débuté son entrevue avec Edouard Philippe vers 17h10. Le chauffeur de taxi nantais a pu exprimer ses revendications auprès du Premier ministre

Le chauffeur de taxi nantais lui a également dit qu'il "trouve que le moratoire était une avancée intéressante mais insuffisante", et a "demandé le retrait définitif des taxes".

David Tan ITV

A l'issue de cette entrevue, David Tan, nous a annoncé qu'il avait décidé d'arrêter à titre personnel les blocages et qu'il incite à plus de responsabilité. 
 

Initialement c'est le  collectif "Gilets jaune libres", dont fait partie David Tan, qui aurait dû être reçu par Edouard Philippe. Mais, lundi vers 18h30, la délégation annonçait qu'elle n'irait finalement pas à Matignon.

Lundi, en  début de soirée, David Tan, chauffeur de taxi nantais qui a rejoint les Gilets jaunes dès le début du mouvement, nous annonçait pourtant, "je vais aller voir Edouard Philippe tout seul". Il restera cependant indécis toute la soirée et une partie de la nuit.

Ce qui l'a, dans un premier temps, fait douter ? Le fait que "certains gilets jaunes libres ont reçu beaucoup de menaces de mort, d'intimidations et des messages dans les réseaux sociaux"  nous dira-t-il. Il en a lui-même reçu beaucoup, jusque tard dans la nuit.

A son réveil, vers 6h30, de nouveaux messages insultants et menaçants sur sa boîte vocale, David Tan renonce, avant de finalement décider de se rendre à Paris.
Ce mardi matin, David Tan a donc pris la route vers 8h30 pour se rendre à Paris au volant de son taxi. Au bout du trajet, une rencontre avec le Premier ministre Edouard Philippe.
David Tan a décidé de se rendre seul à Paris pour rencontrer Edouard Philippe, le 4 décembre 2018 / © Alain Darrigrand - France 3 Pays de la Loire
David Tan a décidé de se rendre seul à Paris pour rencontrer Edouard Philippe, le 4 décembre 2018 / © Alain Darrigrand - France 3 Pays de la Loire
Même si la délégation des "Gilets jaunes libres" a refusé de se rendre à Matignon, l'entêtement de David Tan à vouloir, malgré tout, honorer le rendez-vous avec le Premier ministre a convaincu l'exécutif. Edouard Philippe lui a fixé rendez-vous ce mardi après-midi.

"Moi je ne suis pas violent. je suis pacifiste et apolitique", nous confiait David Tan lundi soir, "je vais parler calmement. Je vais donner les revendications."

 

Qui est David Tan ?



David Tan a 42 ans. Ce papa d'une petite fille de 9 ans est dans le mouvement des Gilets jaunes depuis le départ.

"Je ne pense pas qu'à moi", nous a-t-il confié ce mardi à Paris avant son entretien à Matignon, "j'ai toujours aidé les plus faibles que moi, les personnes dans le besoin. J'ai été moi-même au RSA, aux Restos du Coeur".

Désormais, David est chauffeur de taxi mais il n'oublie pas une période plus sombre de son vie ou il faisait un plein avec sa carte bancaire "tout en sachant que ça ne passerait pas", "j'ai été en reconnaissance de dettes comme ça pendant trois ans".
 


En regardant les réseaux sociaux il a ressenti la même colère et s'est engagé immédiatement.  Le 10 novembre il rejoint un groupe de tractage à Nantes.

Depuis, David Tan est de toutes les manifestations. Il nous a précisé que toutes ses actions ont été déclarées en préfecture et qu'il tient à respecter les règles de la République.











 

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus