• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

FC Nantes : une victoire qui confirme un nouvel élan

Le joie de Bedoay, Iloki et Dubois après le but du FC Nantes face au LOSC / © DENIS CHARLET / AFP
Le joie de Bedoay, Iloki et Dubois après le but du FC Nantes face au LOSC / © DENIS CHARLET / AFP

En s’imposant 1-0 sur le terrain du LOSC grâce à un but de Jules Iloki dès la cinquième minute, les nantais confirment leur regain de forme et se donnent de l’air au classement après neuf mois de disette à l’extérieur.

Par Malik Taïeb - éditing Claude Bouchet

Trois points qui font du bien !

Avec le même système de jeu que face au Paris SG (4-4-1-1) mais avec les retours de Deaux, Thomasson et Sigthorsson à la place de Rongier, Lenjani et Bammou, les nantais ont attaqué le match de la meilleure des façons en marquant sur leur première occasion nette. Cinq nantais concernés sur l’ouverture du score (Moimbé, Sigthorsson, Thomasson, Bedoya et le buteur, Iloki), une action construite de gauche à droite, en vingt secondes, qui met en exergue tous les avantages de ce système : profondeur, jeu sur les côtés et présence dans la surface de réparation. Avec ses deux lignes de quatre, le FC Nantes a rendu le jeu lillois brouillon et stérile malgré une possession de balle largement à l’avantage des nordistes (65%). Le LOSC n’a ainsi pas pu percer le bloc nantais qui, bien en place tout au long du match, a rarement été mis hors de position. Seul un exploit individuel de Sofiane Boufal ou une tête sur coup de pied arrêté aurait pu changer le cours des choses.

Des ailes retrouvées !

En s’appuyant sur un axe Cana-Touré-Sigthorsson, le collectif nantais se projette mieux vers l’avant. Ainsi, le rééquilibrage tactique, opéré avant la réception du PSG, rassure et permet une plus grande variété dans la construction du jeu. Absents sur blessure ou pour raisons tactiques en début de saison, Wilfried Moimbé et Jules Iloki tirent aujourd’hui leur épingle du jeu et il sera difficile de les faire sortir du onze de départ. Avec cette première victoire à l’extérieur depuis le 20 décembre 2014 (Lorient-Nantes 1-2), Michel Der Zakarian y voit forcément plus clair et semble mieux maîtriser les atouts de son effectif. Abandonné sur le champ de bataille après le derby contre Rennes, Adryan ne rentre plus dans les petits papiers du technicien franco-arménien et semble payer deux mois d’apathie offensive…

Et maintenant Nice…

A peine revenus du Nord, les nantais mettent le cap au sud samedi pour y affronter l’OGC Nice de Hatem Ben Arfa, équipe surprise de ce début de saison ! Après avoir affronté la plus mauvaise attaque de Ligue 1 (Lille), c’est la meilleure qui se présentera cette fois-ci face au FCN. En faisant un mini turn-over ce mardi soir, Michel Der Zakarian a anticipé le déplacement à l’Allianz Riviera mais peut-être devra-t-il faire sans Lorik Cana, sorti sur blessure contre Lille. Mais en s’imposant dans le Nord, les Canaris respirent beaucoup mieux et peuvent ainsi préparer au mieux leur prochaine échéance face aux aiglons niçois.

>>>Voir ou revoir Canariplay du mardi 29 septembre 2015

 

Dans Canariplay on rejoue les matchs du FC nantes

Canariplay, c'est chaque mardi à 15h30

Un talk 100% web
On refait la rencontre avec Anthony Brulez et ses 3 invités.
Révélateur de la passion d’une ville, d’une région, #Canariplay est le rendez-vous des fans du FC Nantes
Dans ce rendez-vous 100% interactif, les internautes peuvent interagir durant le talk et exprimer leur engouement ou au contraire leur mécontentement...
Via Twitter, réagissez en envoyant vos messages en utilisant les hasthags #FCNantes et/ou #Canariplay

A lire aussi

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus