La Folle Journée 2018 : “Vers un monde nouveau”, pour thème de la 24è édition

L’exil, forcé ou choisi, sera le thème de l’édition 2018, sous-titrée « Vers un monde nouveau ». Pour son directeur artistique René Martin, "cela va être une Folle Journée originale" avec de nombreux artistes programmés pour la première fois au festival. / © DR
L’exil, forcé ou choisi, sera le thème de l’édition 2018, sous-titrée « Vers un monde nouveau ». Pour son directeur artistique René Martin, "cela va être une Folle Journée originale" avec de nombreux artistes programmés pour la première fois au festival. / © DR

L'exil forcé ou choisi, ce sera le thème de la vingt quatrième édition de la Folle Journée  qui se tiendra à la Cité des Congrès de Nantes du 31 janvier au 4 février 2018. Son directeur artistique, René Martin, vient d'en dévoiler le programme ce matin lors d'une conférence de presse. 

Par Thierry Bercault

Les ventes ont démarré ce samedi 16 décembre, à 9h. A la fermeture des guichets, déjà 100 000 places sont parties. Comme des petits pains !  

►Les coulisses de la présentation de l'édition 2018 (avec Christophe Chastanet)

Avec ce thème du nouveau monde, la Folle journée 2018 s'annonce très riche en confrontation d'idées et de styles. Parmi les auteurs que vous pourrez entendre, ceux qui ont quitté leur pays d'origine pour fuir la censure et les persécutions imposées par des régimes totalitaires, principalement des compositeurs du XX ème siècle : Rachmaninov, Prokofiev, Stravinsky, Bartók, Schoenberg, Granados, Albéniz.

Ils ont trouvé refuge aux Etats-Unis ou en France. Prokofiev par exemple est venu à Saint Brévin pendant six mois avec sa mère et un ami. C'est là qu'il a composé son troisième concerto pour piano.

L'histoire montre aussi qu'il y a eu des exils non subis. Des compositeurs sont partis pour découvrir d'autres cultures, ce qui a permis d'épanouir leur génie créateur. C'est le cas de Dvořák, invité à la fin de sa vie à venir diriger le prestigieux Conservatoire de New York. Il y séjournera trois ans en s'imprégnant de la musique populaire américaine.



►On en parle aussi sur Twitter

Sur le même sujet

toute l'actu musique

ITW Henri Jauver COCETA

Les + Lus