Folle Journée de Nantes : En 2022, on partira en voyage avec Schubert du 26 au 30 janvier

La folle Journée 2021 vient de baisser le rideau. Une édition réduite mais emblématique puisqu’elle a relancé la culture après les confinements. Le thème de l’année prochaine a été dévoilé : Schubert le voyageur. 

Edition 2020 de la Folle Journée de Nantes
Edition 2020 de la Folle Journée de Nantes © France Télévisions Dominique Le Mée

Émus, heureux, soulagés. Ce dimanche 30 mai, les organisateurs de la Folle Journée 2021, René Martin en tête se sont félicités de la tenue du festival et de sa qualité.  

Certes, les mélomanes habitués à la richesse de la programmation, ont dû ronger leur frein. Cette année, pas question de se ruer sur la billetterie, pour cause de jauge réduite.  

24 concerts ont cependant pu avoir lieu, et 220 artistes ont été accueillis sur scène ou en plein air, au square du Lait de Mai. 

Le directeur de la Folle journée, peut s’enorgueillir de n’avoir à aucun moment lâché l’idée d’organiser son festival. “ La plus grande difficulté pour cette édition a été d’écarter des artistes au fur et à mesure ou j’établissais la programmation. En octobre nous avions prévu 150 concerts, puis 70 en janvier”. Au final, il a fallu trancher : 24, pas plus. 

Mais pour René Martin le pari est réussi. Les félicitations pleuvent de toute part. Cette Folle Journée représente à elle seule, le redémarrage de la culture. 

“ Une nouvelle fois la Folle journée a donné le ton. Je reçois des messages confie-t-il, et l’on me dit René, bravo, bravo. Ce n’était pas dans notre mission première mais le fait d’avoir fait rejouer des artistes sur scène, ça donne aux producteurs et organisateurs de concerts une confiance extraordinaire, ils se disent ça y’est la musique est repartie ” 

 

Pas de musique Russe en 2022...mais une plongée  dans le romantisme allemand 

En 2022, René Martin aurait adoré pouvoir mettre à l’affiche la musique russe. Mais il faut être raisonnable. La plupart des concerts réunissent des orchestres de 120 musiciens... Plutôt que de devoir tout annuler au dernier moment, sait-on jamais, René Martin préfère reporter cette thématique en 2023. Pour l’année prochaine, il a opté pour un musicien, adepte du voyage intérieur. Schubert. 

“En réfléchissant, je me suis dit, il y a un thème qui serait idéal et qui correspondrait bien à ce que nous avons vécu pendant un an et je pense que c’est Schubert ”, raconte René Martin. “Schubert, le voyageur. Il n’a jamais quitté Vienne ou très peu, par contre Schubert c’est le voyage intérieur, c’est le voyage immobile et puis c’est un voyage pour prendre un nouvel élan, un nouveau départ. C'est vrai que tous on rêve de partir, on rêve de voyages et je pense que ça va être une façon extraordinaire de la faire avec cette musique." 

 “D'autre part Schubert c’est l’amitié le compagnon de route. La plupart de ses œuvres ont été composées dans des tavernes autour de Vienne, il y invitait ses amis et ça nous manque beaucoup de ne pas avoir des amis autour de nous et donc quelque part grâce à cette Folle Journée on va retrouver la puissance de la musique dans les soirées amicales”.  

Schubert, mort à 31 ans, a composé plus de mille opus, et a toujours vécu de façon très modeste. 

6 mois avant son décès, ses amis ont organisé un concert en son honneur et la recette lui a permis de vivre décemment jusqu’à la fin. 

Ce concert d’une heure et demie, fourmille d’extraits de toute la production de Schubert.  Des extraits de cœur d’homme et de femmes, des extraits d’un quatuor à cordes, d’un quintet, d’une symphonie. René Martin, espère pouvoir le faire jouer dans son intégralité en janvier prochain, c’est pour lui un programme idéal pour le 28 ème voyage musical d’hiver prévu en 2022. 

La Folle Journée 2022 : du 26 au 30 janvier 2022 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
musique culture