Handball : l'aventure européenne du HBC Nantes s'arrête à Barcelone

À Barcelone, les joueurs de Thierry Anti avaient à coeur de montrer une autre image que celle du match aller, où ils avaient enregistré une défaite par 7 buts d'écart. / © Maxppp/ Marta Perez
À Barcelone, les joueurs de Thierry Anti avaient à coeur de montrer une autre image que celle du match aller, où ils avaient enregistré une défaite par 7 buts d'écart. / © Maxppp/ Marta Perez

Pour le HBC Nantes, l'aventure en Ligue des Champions s'arrête cette année aux quarts de finale.
Battu à domicile au match aller avec 7 buts d'écart (25-32), le HBC Nantes s'est incliné à Barcelone lors du match retour (29-26).

Par Eleonore Duplay

À Barcelone, samedi 04 mai, l'ambiance était aux couleurs du HBC Nantes, dont près de 400 supporteurs avaient fait le déplacement pour les 1/4 de finale retour de la Ligue des Champions, faisant résonner la Marseillaise dans les tribunes du Palau Blaugrana.

"Je leur jette mon chapeau, ils étaient incroyables. Quand on était menés, c'est grâce à leur appui qu'on puisait des ressources. Je suis là depuis un moment, et franchement, l'engouement qu'il y a autour de notre équipe, il est juste fou !" admirait Rock Feliho, le capitaine du HBC Nantes à l'issue du match.
 


Un engagement sans faille, alors que les Nantais partaient pour un match compliqué, après une défaite à domicile, avec 7 buts d'écart. Dans ces conditions, la "remontada" semblait presque impossible.

"Si on a des regrets, c'est plutôt sur le match aller qu'on avait mal préparé. Aujourd'hui, on s'est bien battus. Tout le monde s'est donné à 100%, moi je suis cuit en tout cas", soufflait Romain Lagarde, arrière-gauche après cette ultime défaite.


Pour le club, le parcours en Ligue des Champions s'achève en effet sur ce 29-26 face au FC Barcelone.

"Les objectifs ont quand même été remplis, c'est un quart de finale. Il ne faut pas se voir plus beaux qu'on n'est. On a fait une finale l'année dernière, mais le club est très récent en Ligue des Champions, et très peu d'équipes réussissent à aller en quarts de finale. À mon avis, beaucoup d'équipes en Europe nous envient. Il faut être fiers de ce qu'on a fait cette année, même si je pense qu'on aurait pu faire mieux" se consolait Dravan Pechmalbec, pivot du club avant de remonter dans le bus dans la nuit barcelonaise.

 
L'interview de Romain Lagarde, arrière gauche du HBC Nantes

 
L'interview de Dravan Pechmalbec, pivot du HBC Nantes

 
L'interview de Rock Feliho, capitaine du HBC Nantes


 

Sur le même sujet

Les + Lus