"Il est vivant", la soeur de Xavier Dupont de Ligonnès dénonce une "mise en scène"

À l'occasion de la sortie de son livre "Xavier, mon frère, présumé innocent", sa soeur soutient que Xavier Dupont de Ligonnès ne serait pas mort. Pas plus que sa femme et ses quatre enfants dont les corps avaient été découverts enterrés sous la terrasse de la maison familiale à Nantes en avril 2011.

Xavier Dupont de Ligonnès reste aux yeux des enquêteurs le suspect numéro 1 dans cette affaire qui défraye la chronique depuis bientôt 13 ans. 

Le 21 avril 2011, les corps d'Agnès, son épouse, d'Arthur, Benoît, Anne et Thomas, ses enfants, étaient retrouvés enterrés sous la terrasse de la maison familiale à Nantes.

Invitée ce samedi 9 mars de l'émission "Quelle époque !" sur France 2, Christine Dupont de Ligonnès, sort un livre "Xavier, mon frère, présumé innocent", co écrit avec Bertram de Verdun, son époux. 

Interrogée par Léa Salamé, elle défend la théorie de la mise en scène dans ce quintuple meurtre. Non seulement sa soeur estime que Xavier Dupont de Ligonnès serait vivant, mais les crimes dont on le soupçonne n'auraient pas eu lieu. Elle fait ainsi fi de toutes les expertises médico légales.

"Certainement, c'est une mise en scène, moi, je n'y connais rien, en principe d'exfiltration, je me dis puisque finalement, puisque je crois à mon frère, je l'ai eu tout récemment au téléphone (elle relate les faits de 2011) il n'a pas la voix d'un assassin".

Pour Christine Dupont de Ligonnès, il serait toujours vivant et caché avec sa famille. 

Réaction de la famille d'Agnès Dupont de Ligonnes

Une précision importante : la famille d'Agnès Dupont de Ligonnes a fait savoir dans un communiqué qu'elle se désolidarisait de ces allégations :

"La famille d’Agnès Dupont de Ligonnes, peut-on lire dans ce communiqué, dont il n’est pas besoin de rappeler la douleur, constituée partie civile depuis 2011, s’est toujours refusée à toute déclaration sur le fond de l’affaire Ligonnès. En raison de l’ampleur médiatique actuelle, elle entend simplement formuler les plus expresses réserves sur les déclarations de Christine de Ligonnes et de son époux, notamment dans la mesure où l’information judiciaire est toujours en cours.  Il appartient aux autorités judiciaires et policières, auxquelles la famille d’Agnès a toujours fait confiance, de répondre aux allégations de la famille de Ligonnes si elles l’estiment opportun."

Aucune trace depuis 13 ans

Le père de famille a disparu sans laisser de traces ou si peu. 

Le 11 avril 2011, Dupont de Ligonnès est aperçu à La Rochelle. Deux jours plus tard, il est dans le Vaucluse. Il passe une nuit dans un hôtel 5 étoiles au Pontet à côté d'Avignon. Puis direction Le Var, à Lorgues et enfin Roquebrune-sur-Argens. Où l'homme disparaît des radars. Comme s'il s'était évaporé dans la nature.

Xavier Dupont de Ligonnès qui retire 30 euros à un distributeur. C'est la dernière image de l'homme le plus recherché de France.

Le lendemain, le 15 avril 2011, il abandonne sa voiture sur le parking de l'hôtel Formule 1 de Roquebrune-sur-Argens dans le Var, et part à pied un sac à l'épaule contenant peut être son fusil… Depuis plus aucune trace.

Dix jours auparavant, à Nantes, dans sa maison du 55 bd Robert Schumann, Xavier Dupont de Ligonnès est soupçonné d'avoir tué par balle sa femme Agnès et leurs 4 enfants : Arthur, 21 ans, Thomas, 18 ans, Anne, 16 ans et Benoît, 13 ans.

Cela fait 13 ans que sa traque fascine autant les enquêteurs que les citoyens du monde entier. Plus de 1 000 signalements de l'homme ont été faits à la police.

LIRE AUSSI. Xavier Dupont de Ligonnès, ou l'histoire d'un fait divers hors-norme

Le visage de "Monsieur Tout le monde"

En France, beaucoup pensent l'avoir vu sur les lieux de son enfance, à Versailles, ou de ses vacances, dans l'ouest, et le sud surtout : La Rochelle, Fréjus, Saint-Raphaël, Nice, Annecy. Même en Corse où il aurait été vu dans une rue de Bastia.

À l'étranger, en Europe, l'homme au visage de "Monsieur Tout le monde" aurait été reconnu en Italie à Mondovi, près de Turin, par un couple de restaurateur chez qui il aurait déjeuné.

"De suite, j'ai eu un petit doute que c'était monsieur de Ligonnès sans être certain..."

Autre signalement de Xavier Dupont de Ligonnès, en Allemagne à Hanovre. Piste prise au sérieux car il aurait pu tenter de retrouver l'une de ses maîtresses, une certaine Claudia qu'il aurait tenté de contacter les jours précédant le quintuple homicide de sa famille...

Enfin, le Nantais aurait été vu aux États-Unis à Chicago et à Las Vegas. Les États-Unis, pays de tous les possibles où il a souvent séjourné en compagnie de ses meilleurs amis. Fasciné par le rêve américain, lui qui a pourtant tout perdu.

Un mandat d'arrêt international est lancé à l'encontre de Xavier Dupont de Ligonnès. S'ensuit une cavale infernale. Mais le fugitif a pris de l'avance.

LIRE AUSSI. Affaire Dupont de Ligonnès : vu partout autour du monde, retrouvé nulle part, le mystère reste entier

Beaucoup de fausses pistes

Xavier Dupont de Ligonnès a été vu partout, mais retrouvé nulle part. Tous les signalements n'ont pas pu être vérifiés par les enquêteurs. Et même parmi ceux vérifiés, beaucoup de fausses pistes.

Les ossements humains retrouvés à Bagnols-en-forêt, dans le Var, non loin de sa dernière apparition… Après analyse, ce n'était pas lui.

Même département, même secteur, le monastère Notre-Dame de Pitié est perquisitionné, car un moine ressemble fortement au fugitif, mais son test ADN infirmera les soupçons.

L'Écosse restera la plus grosse erreur.  À l'aéroport de Glasgow, les empreintes digitales d'un retraité des Yvelines, Guy Joao, sont estimées confondantes avec celle de Xavier Dupont de Ligonnès. Emballement médiatique, jusqu'à ce que les vérifications ADN plus poussées des autorités françaises démentent cette malencontreuse confusion.  

Xavier Dupont de Ligonnès reste introuvable. Et toutes les pistes liées à son entourage, le suicide et la fuite à l'étranger sont encore étudiées dans ce qui reste l'une des plus complexes affaires criminelles françaises non élucidées.

Retrouvez-nous sur nos réseaux sociaux et sur france.tv 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité