• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Jean-Marc Ayrault présidera la Fondation pour la mémoire de l’esclavage

JM Ayrault, lors de l'inauguration du mémorial de l'esclavage à Nantes le 25 mars 2012. C. Taubira à sa droite. / © NATHALIE BOURREAU - MaxPPP
JM Ayrault, lors de l'inauguration du mémorial de l'esclavage à Nantes le 25 mars 2012. C. Taubira à sa droite. / © NATHALIE BOURREAU - MaxPPP

La Fondation pour la mémoire de l’esclavage va ouvrir ses portes cette année, a annoncé Emmanuel Macron sur sa page Facebook ce vendredi 27 avril, jour du 170e anniversaire de l'abolition de l'esclavage.

Par Fabienne Béranger

"Je souhaite que l’Etat prenne enfin sa part pour inscrire pleinement cette mémoire dans notre récit national", explique la chef de l'Etat sur Facebook, après avoir rappelé que "Nantes, Bordeaux et La Rochelle, en municipalités conscientes, ont pris des initiatives fortes pour faire progresser la reconnaissance."

"
Ces initiatives dessinent une géographie française de l’esclavage et interrogent ses héritages multiples", estime Emmanuel Macron, "elles racontent notre histoire commune, faite de douleurs et de combats, de victoires et de fraternité. Elles expliquent le destin mondial de la France, sa riche diversité humaine, la vitalité de sa culture, ses valeurs républicaines et son message universel. Le rappeler est toujours nécessaire."

La Fondation pour la mémoire de l’esclavage "sera logée à l’Hôtel de la Marine où l’abolition de l’esclavage fut décrétée le 27 avril 1848", annonce le président de la République, précisant qu'elle "sera dotée de moyens humains et financiers mais aussi scientifiques pour mener des missions d’éducation, de culture, de soutien à la recherche et aux projets locaux, sous la présidence de Jean-Marc Ayrault, ancien Premier ministre et figure éminente de cette mémoire."

Entre le 17ème et le 19ème siècle, Nantes assurera plus de 40% des départs d'expéditions de traite, faisant de la ville la premier port négrier de France.
Une histoire douloureuse que la ville enfouira très longtemps, puisqu'il faut attendre 2012 pour que soit inauguré le Mémorial de l'abolition de l'esclavage, sous la mandature de Jean-Marc Ayrault.






Sur le même sujet

floralies

Les + Lus