Découverte d'un drôle de métier, verbicruciste : créateur de mots fléchés

Créer des mots fléchés demande un amour des mots, une bonne culture générale et un petit plus... l'humour. Et Julien Poirier, dit Jujubier, n'en manque pas. Il a exercé ce métier de verbicruciste et pour lui jouer avec le double sens était un vrai défi.

 [Article initialement proposé en novembre 2022]

Lorsque nous avons rencontré Julien Poirier, 35 ans, il était verbicruciste. Si dorénavant, il n'exerce plus, il nous a parlé avec passion de son métier : créateur de mots fléchés.

À la différence du cruciverbiste qui, lui, les résout, les verbicrucistes sont peu nombreux aujourd’hui en France, la plupart des grilles de mots fléchés étant confectionnées par des ordinateurs.

"J’ai créé pour la première fois une grille il y a dix ans, sur un coup de tête. J’en faisais régulièrement. Je me suis amusé. Et puis c’est resté un hobby pendant des années. J’avais fait un petit fanzine que j’avais mis dans des bars à Nantes. Il y a trois ans, j’ai décidé de m’impliquer davantage en essayant de le diffuser plus largement. J’ai joué le jeu à fond et j’ai découvert le milieu de l’édition."

S'ensuit un premier magazine sur la Loire-Atlantique, puis Sarthe-Mayenne, Vendée et Maine-et-Loire. Julien fait les marchés, bénéficie du relais des points presse et de certaines librairies et commence à vivre de son activité. Par la suite, il publie un premier numéro "Les fléchés de Jujubier" spécial Pays de la Loire. Le troisième est sorti fin 2022.

Ces magazines ne sont aujourd'hui plus diffusés.

"J’y mets ma personnalité, mon humour"

"Il y a plusieurs solutions pour créer des grilles de mots fléchés. La plus classique, celle des sociétés de jeux, est d’utiliser des logiciels très automatisés qui vont générer des grilles, donc parfois ça manque un peu d’âme ou de personnalité. Et puis il y a les auteurs qui croisent de manière plus artisanale. Moi, j’ai une aide logicielle, mais qui est assez réduite, donc je prends le temps de choisir les mots, les croiser et surtout, je prends du temps pour les définir avec des jeux de mots notamment. Il y a beaucoup de jeux de mots, des doubles sens, voire de l’humour, ce qui demande une certaine mécanique d’esprit pour le cruciverbiste. Un exemple : occupe un poste clé = CONCIERGE."

"Je peux réaliser une grille en 4h"

Pour la création des grilles, le verbicruciste commence par "la potence", à savoir le premier mot horizontal et le premier mot vertical. Autre terme technique : la "cheville", quand les lettres ne se croisent pas bien, on peut utiliser des morceaux de mots, ou encore des mots à l'envers. Ce sont des "mots" qui n'existent pas, mais que l'on fait deviner à l'aide de définition astucieuse comme "fin de chantier" = ER. Ou encore : c'est le monde à l'envers ! = ETENALP.

Je peux réaliser une grille en quatre heures si je suis efficace, sachant qu’il faut compter environ soixante mots par grille et qu’il y a cinquante grilles dans un magazine

Julien Poirier alias Jujubier

verbicruciste

► Retrouvez tous les témoignages Vous Êtes Formidables sur france.tv

► Voir l'ensemble de nos programmes sur france.tv