• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Logement : nos métropoles grandissent-elles trop vite ?

le centre des villes comme Nantes et Rennes accueillent de nombreux nouveaux résidents, comment les loger? / © Capture d'écran
le centre des villes comme Nantes et Rennes accueillent de nombreux nouveaux résidents, comment les loger? / © Capture d'écran

Chaque année Nantes attire 7500 nouveaux habitants et Rennes va en accueillir plus de 87 000 d'ici 2030. Autant dire que la question du logement va devenir cruciale. Avec néanmoins des contraintes, ne pas trop empiéter sur les terres agricoles et assurer une mixité.  

Par Evelyne Jousset

Nos grandes métropoles de Ouest vont-elles pouvoir loger tous les nouveaux arrivants et dans quelles conditions ?
C'est la question à laquelle elles s'efforcent de répondre, car le phénomène de migration vers l'Ouest a commencé depuis de nombreuses années. 

Urgence, construire des ligaments
Depuis 12 ans Nantes "consommait" 174 hectares d'espaces naturels, mais désormais il va falloir réduire de moitié cet étalement urbain. Comment faire ? En reconvertissant les bâtiments existant dans le périmètre urbain et en réhabilitant. Exemple, une caserne abandonnée où l'on devrait construire 1800 logements et accueillir 7000 nouveaux habitants en plein coeur de la ville.  

Rennes mise aussi sur les friches industrielles
2500 logements privés et HLM se construisent sur une ancienne friche industrielle rennaise. De quoi ouvrir des logements pour les habitants de Rennes Métropole  et ses 43 communes. Des quartiers mixtes qui doivent permettre aux futurs locataires de choisir la commune qu'ils souhaitent. 

Nantes rénove chaque année 500 logements anciens, Rennes environ 600. L'objectif est de loger décemment, sans trop modifier le caractère des villes et de préserver les espaces naturels. 

Reportage 
 

Sur le même sujet

Le Looksor : tout ce que vous ignorez encore de la chanson de Philippe Katerine

Les + Lus