• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Manifestations à Nantes : un fonds exceptionnel de 500 000 euros en faveur des commerçants

La vitrine du magasin Burton, rue de Feltre, à Nantes, le 12 janvier 2019 / © Antoine Ropert, France 3 Pays de la Loire
La vitrine du magasin Burton, rue de Feltre, à Nantes, le 12 janvier 2019 / © Antoine Ropert, France 3 Pays de la Loire

La mairie de  Nantes vient d'annoncer la mise en place de mesures exceptionnelles après les semaines chaotiques traversées par les commerces du centre-ville nantais avec le mouvement des Gilets jaunes.
 

Par Fabienne Béranger

500 000 euros... C'est le montant des aides que la ville de Nantes va allouer aux commerçants, restaurateurs et hôteliers du centre-ville.

Ces mesures financières exceptionnelles sont destinées à palier aux "graves pertes d’exploitation", subies ces dernières semaines par ces derniers, en lien avec les manifestations qui se sont succédées depuis le 17 novembre dernier, chaque samedi à Nantes.

"Je sais les difficultés qu’ont connues les commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers", précise dans un communiqué Johanna Rolland, la maire de Nantes, "je suis engagée à leurs côtés et suis convaincue de la nécessité de leur apporter un soutien exceptionnel. Pour cela, il y a besoin, au-delà des mots, d’actes concrets".

Vitrines cassées, fermeture anticipée des leurs commerces les samedis de manifestation, les commerçants ont subi de plein fouet les manifestations successives des Gilets jaunes.

Un fonds exceptionnel de soutien de 350 000 euros sera créé "pour apporter des aides directes aux commerçants ayant le plus durement subi les dégradations, notamment les petits commerçants indépendants".

Les commerçants, restaurateurs, cafetiers et hôteliers du centre-ville seront exonérés pendant un mois de "tous les droits d'occupation temporaire du domaine public (terrasses, chevalets, kakémonos, etc.)" pour une enveloppe de 100 000 euros.

Un soutien supplémentaire de 50 000 euros sera apporté aux deux assocations de commerçants, Plein Centre et Unacod, pour soutenir "leurs actions d’animation".

Ces mesures ont été précédées en décembre dernier du gel "pour 2019 des tarifs des droits de place, enseignes et pré-enseignes et la stabilité de la taxe de séjour perçue par les hôteliers."

Ces mesures exceptionnelles ont été prises par la ville de nantes en lien avec la Chambre de Commerce et d'Industrie, Plein Centre, l’UNACOD, l’UIMH (Union des Métiers et des Industries de l'Hôtellerie) et le GNI (Groupement national des indépendants de l'hôtellerie et de la restauration)



 

Sur le même sujet

Hellfest 2019 : retour sur la conférence de presse de Ben Barbaud

Les + Lus