Marche pour le climat : 10 500 personnes à Nantes

À Nantes, une marée de lycéens ont manifesté pour exiger des mesures plus énergiques en faveur du climat.
À Nantes, une marée de lycéens ont manifesté pour exiger des mesures plus énergiques en faveur du climat.

10 500 personnes à Nantes, des rassemblements dans de très nombreuses villes de la région...
Face à l'urgence du risque climatique, la jeunesse ligérienne a fait bloc ce vendredi 15 mars, pour la journée mondiale à l'appel de la jeune suédoise Greta Thunberg.
 

Par Eleonore Duplay

"Et un, et deux, et trois degrés, c'est un crime, contre l'humanité ! "
Ce slogan, scandé par une jeune fille, donne le ton : les jeunes ont décidé de passer à l'action.
Etudiants, lycéens, collégiens ils défilent pour beaucoup pour la première fois avec leurs mots, leur propre vocabulaire mais surtout avec beaucoup d'imagination... Et de détermination.


10 ans pour agir


"C'est important, parce qu'on est dans une urgence climatique, que le gouvernement ne fait rien. Sous couvert d'écologie avec François de Rugy, on est en fait face à une politique ultra molle, ultra capitaliste", explique Thomas tout en tenant son panneau à bout de bras.
Les manifestants défilent en criant "Résistance". Thomas, lui, semble galvanisé par cette mobilisation : "Je suis très optimiste, j'y crois. On se dit qu'on a encore une dizaine d'années. En 10 ans, on peut faire beaucoup de choses."
Ce qu'Elisa demande aux adultes? "Jamais assez de choses. Qu'ils nous écoutent pour commencer. Si on est autant de monde à se révolter, c'est qu'il y a une raison."

Son voisin, Antoine, donne quelques pistes : "Qu'il y ait des vraies mesures d'investissement dans les énergies renouvelables. Pas comme les prétendues mesures sur l'augmentation des tarifs de l'essence. Mais qu'il y ait des investissements dans l'électricité, dans l'hydraulique, dans énormément de technologies qui pourraient exister."

Plus de 10 000 jeunes dans les rues, le centre-ville nantais n'était plus habitué à cette ambiances bonne enfant de manifestation.


D'autres rassemblements dans toute la région


Et vu l'ampleur de cette première mobilisation internationale ça n'est peut-être qu'un début.

D'autres rassemblements avaient lieu dans de très nombreuses villes de la région. À Mayenne une centaine de lycéens organisaient une marche propre, ramassant les déchets sur leur passage. 

Au Mans, les jeunes ont respecté une minute de silence, pour la planète, et dénoncé les pollutions comme le naufrage cette semaine du Grande America dans l'Atlantique.

Alors qu'à Saint Nazaire, le maire est venu discuter avec les lycéens rassemblés devant l'hôtel de ville....
 

 
Le reportage de Marion Naumann et Vincent Raynal

D'autres marches ce samedi 16 mars

Un appel à "la marche du siècle" a été lancé par 140 organisations et associations pour exiger de l'Etat qu'il tienne ses engagements.
À Nantes, plantations d'arbres et manifestation autour du miroir d'eau.
À Angers, le rendez-vous est fixé à partir de 14h15 place Saint Eloi, avec des stands associatifs, une vélorution, quatre débats, un atelier bricolage, fabrication de pancartes et une marche de clôture.
Au Mans, un pique-nique géant zéro déchets est organisé sur l'espace vert derrière la maison de l'eau.
À Cholet, les manifestants ont rendez-vous à 14h jardin du Mail.

Sur le même sujet

Les + Lus