Mort d'Emiliano Sala. Le FC Nantes et Cardiff City devant le tribunal de commerce

Les deux clubs internationaux de football seront entendus en audience jeudi 22 juin au tribunal de commerce de Nantes. Cardiff City réclame plus de 100 millions d'euros de dommages et intérêts pour le transfert non abouti d'Emiliano Sala, décédé accidentellement en 2019 alors qu'il rejoignait le club gallois.

Le litige administratif se poursuit, quatre ans après le décès de l'attaquant Emiliano Sala le 21 janvier 2019, alors qu'il rejoignait Cardiff City après un transfert négocié avec le FC Nantes pour 17 millions d'euros.

Le club gallois sera face au FC Nantes ce jeudi après-midi pour une première audience devant le tribunal de commerce de Nantes. Vindicatif, Cardiff City refuse toujours de payer l'indemnité de transfert d'Emiliano Sala. La mort accidentelle du joueur de 28 ans dans un petit avion de tourisme au-dessus de la Manche l'a empêché de jouer sous ses couleurs de son nouveau club.

Cardiff City veut obtenir plus de 100 millions d'euros de dédommagements du club nantais. L'audience de "mise en état", prévue en début d'après-midi, vise à évoquer les positions des deux parties et à fixer un calendrier de procédure.

Stratégie offensive 

Le traitement classique d'un contentieux devant le tribunal de commerce dure en général 12 à 18 mois "mais il est trop tôt pour se prononcer sur un délai", précisent les avocats du FC Nantes, Jérôme Marsaudon et Louis-Marie Absil, du cabinet Reinhart Marville Torre.

"Cardiff mène une stratégie très offensive et très guerrière contre le FC Nantes depuis la mort d'Emiliano Sala et se montre jusqu'au-boutiste dans toutes ses procédures", indiquent-ils.

"La très grande imagination de Cardiff a systématiquement été sanctionnée par les tribunaux et nous apporterons tous les éléments juridiques et factuels pour répondre à cet énième stratagème", ont ajouté les avocats.

6 millions d'indemnités versés par Cardiff

Cardiff n'a pas encore payé au FC Nantes la totalité de l'indemnité de transfert du joueur argentin. Le club s'est seulement acquitté d'une tranche de 6 millions d'euros, sur ordre de la FIFA et après un rejet du recours de Cardiff auprès du Tribunal arbitral du sport. Depuis, le club anglais a été interdit de recrutement pour ne pas avoir payé.

Le club gallois réclame devant le tribunal près de 10 millions d'euros supplémentaires correspondant "notamment au remboursement de la première traite avec intérêts" du transfert d'Emiliano Sala "que Cardiff a déjà été sommé de régler", selon les révélations du journal L'Équipe le 15 mai 2023.

Cardiff City demande en outre la condamnation du club nantais à lui verser 2 millions d'euros au titre du "préjudice réputationnel subi" dans ce dossier, toujours selon le quotidien sportif.

Les avocats du FC Nantes comptent de leur côté demander "réparation des préjudices que ces procédures abusives causent au club nantais depuis quatre ans".

Avec Agence France Presse

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité