Municipales 2020 à Nantes : Johanna Rolland présente une liste à la parité quasi équilibrée, 35 femmes et 34 hommes

La maire socialiste de Nantes, Johanna Rolland, a présenté ce lundi 13 janvier, sa liste de colistiers pour les élections municipales de 2020, plus de femmes que d’hommes et une moyenne d'âge de 46 ans.

Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, présente sa liste pour les élection municipales de 2020.
Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, présente sa liste pour les élection municipales de 2020. © Virginie Charbonneau / France Télévisions
Ce lundi 13 janvier, Johanna Rolland, maire de Nantes et candidate, a officiellement présenté sa liste de colistiers et colistières pour les élections municipales de 2020. Une liste composée de 35 femmes et 34 hommes.
Soit un total de 69 personnes candidates avec une moyenne d’âge de 46 ans, issus de onze quartiers nantais.

Sur l’ensemble des colistiers, un tiers sont issus de la société civile, un tiers sont socialistes et enfin un autre tiers du rassemblement des forces de gauche et écologistes.
Dans cette nouvelle liste, 24 sont des élus sortant et 45 colistiers n’ont jamais exercé de fonctions électives.
 

Ronan Dantec, numéro 2 sur la liste, ne sera pas adjoint, il restera Sénateur de Loire-Atlantique

Surprise de cette annonce de liste : Ronan Dantec précise qu'il ne sera ni adjoint ni vice-président dans le futur conseil municipal si Johanna Rolland est réélue. Etonnant pour le numéro 2 de la liste, d'autant qu'il avoue un "enthousiasme juvénile" pour cette campagne à Nantes... Certes, mais il préfère malgré tout rester sénateur de Loire-Atlantique. 

"Je souhaite une campagne digne" - Johanna Rolland, maire de Nantes et candidate à sa succession

La campagne électorale de Johanna Rolland sera basée sur quatre combats : santé, sécurité, écologie et égalité.
Elle confirme ses trois propositions de campagne : la gratuité des transports publics le week-end et la baisse de 20% des abonnements Semitan, la hausse du nombre de policiers municipaux (+ 100, dont 30 pour la police métropolitaine des transports) et les doubles menus proposés à la cantine.
Pésentation de la liste de Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, pour les élections municipales de 2020, au micro Ronan Dantec, numero 2 sur la liste.
Pésentation de la liste de Johanna Rolland, maire socialiste de Nantes, pour les élections municipales de 2020, au micro Ronan Dantec, numero 2 sur la liste. © Virginie Charbonneau / France Télévisions
La liste des 30 premiers colistiers et colistières de Johanna Rolland pour les municipales de 2020 :

Ronan Dantec 2e, Mahaut Bertu 3e, Ali Rebouh 4e, Pauline Langlois 5e, Aymeric Seassau 6e, Myriam Naël 7e, Hervé Fournier 8e, Marlène Collineau 9e, Pierre-Emmanuel Marais 10e. Viennent ensuite 11e, Aïcha Bassal, 45 ans (société civile), Bassem Asseh, 47 ans (PS) ; 13e, Aziliz Gouez, 40 ans (Territoires 44) ; 14e, Pascal Bolo, 58 ans (PS), actuel premier adjoint ; 15e, Jeanne Sotter, 60 ans (PRG) ; 16e, Franckie Trichet, 49 ans (société civile) ; 17e, Marie Annick Benâtre, 65 ans (PCF) ; 18e, Denis Talledec, 49 ans (société civile) ; 19e, Abbassia Hakem, 61 ans (PS); 20e, Thibault Guiné, 27 ans (Génération. s) ; 21e, Nathalie Blin, 56 ans (PCF) ; 22e, Vincent Grenier, 48 ans (PS) ; 23e, Cécile Bir, 50 ans (sans étiquette) ; 24e, Thomas Quero, 44 ans (PS) ; 25e, Élisabeth Lefranc, 59 ans (PS) ; 26e, Robin Salecroix, 29 ans (PCF) ; 27e, Pascale Robert, 61 ans (PCF) ; 28e, Yves Pascouau, 45 ans (société civile) ; 29e, Valérie Coussinet, 51 ans (UDB) ; 30e, André Sobczak, 46 ans (société civile)...

Ce même jour, le Rassemblement National à Nantes vient de proposer Eléonore Revel, déléguée départementale en Loire-Atlantique pour conduire la tête de liste, cette proposition doit être officialisée dans l'après-midi.

Pour l’instant sur sept candidatures à la mairie de Nantes, six sont des femmes.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
élections municipales 2020 politique élections économie éducation société sécurité transports en commun transports transports urbains police écologie environnement parti socialiste