Nantes, 14 personnes tombées dans la Loire et un disparu : ce que l'on sait de cette affaire

Quai Wilson, Nantes, 23 juin 2019 / © France Televisions - David Jouillat
Quai Wilson, Nantes, 23 juin 2019 / © France Televisions - David Jouillat

14 personnes sont tombées à l'eau samedi au petit matin quai Wilson à Nantes après l'intervention des forces de l'ordre pour mettre fin à une soirée électro. Elles ont pu être récupérées mais un jeune homme de 24 ans reste porté disparu.

Par Fabienne Béranger

Samedi au petit matin. Il est 4h30, la police intervient pour faire cesser la free party qui se déroule quai Wilson, en bords de Loire, sur l'île de Nantes. La fête aurait dû s'achever à 4 heures.

"A 4h30, ils étaient train de couper, ils n'avaient pas encore coupé, la police est arrivée, cela a négocié, cela s'est énervé sur le fait de couper ou pas. Il y a eu des échanges de coups et on ne sait pas qui est à l'origine du départ de
l'échauffourée"
, a dit Samuel Raymond, coordinateur de l'association "Free Form" qui intervient sur les rassemblements festifs locaux.

Les CRS essuient alors des jets de projectiles et répliquent avec des gaz lacrymogènes. Selon des témoins sur place, les participants sont chargés, certains tombent dans la Loire.

Plusieurs vidéos circulent sur le web montrant des images de la charge policière.
"D'un coup je me suis fait prendre dans la fumée, je ne voyais plus rien, j'étais apeurée, du coup, j'ai couru", témoigne Chloé, "après j'ai vu un pote à moi se prendre un coup de matraque sur la tête. Il pissait le sang".

Pour elle, les policiers auraient dû se mettre le long du quai "regrouper les gens hors du danger et ne pas taper les gens, je n'ai jamais vu ça", dit Chloé. Car le quai Wilson n'est pas équipé de garde-corps.
Les amis de Steve ce lundi 24 juin 2019 en bords de Loire / © France Télévisions - Thierry Poirier
Les amis de Steve ce lundi 24 juin 2019 en bords de Loire / © France Télévisions - Thierry Poirier
Les pompiers font état de 14 personnes tombées dans la Loire lors de la charge policière, toutes seront récupérées saines et sauves.

"Effectivement, une partie du public, quatorze personnes pour l'instant, sont tombées à l'eau et nous sommes en train de vérifier que tout le monde a bien été récupéré par les pompiers", déclarait lundi matin le préfet de Loire-Atlantique, Claude d'Harcourt, sur France Bleu Loire Océan.
 

Steve, 24 ans, porté disparu


Mais dans la journée de samedi, les proches de Steve commencent à s'inquiéter de n'avoir aucune nouvelle du jeune homme de 24 ans.

Il s'est rendu la veille au soir à la soirée techno du quai Wilson, en compagnie d'un ami "qui était encore avec lui 15 minutes avant qu'il ne disparaisse, il était environ 4h", nous expliquait lundi matin Morgane, une amie de Steve, "son ami est parti dire au revoir à des copains à lui, quand il est revenu, Steve n'était plus là". C'était après "la charge des CRS", poursuit Morgane.

Dimanche, sans nouvelles de son fils, la mère du jeune homme pousse la porte du commissariat central de Nantes pour signaler sa disparition.

En milieu de journée lundi, les pompiers entreprennent des recherches en Loire tandis qu'une enquête judiciaire est ouverte au sujet de cette disparition. 
Les recherches ont repris sur la Loire pour tenter de retrouver Steve, disparu le 22 juin au petit matin à Nantes / © France Televisions - Thierry Poirier
Les recherches ont repris sur la Loire pour tenter de retrouver Steve, disparu le 22 juin au petit matin à Nantes / © France Televisions - Thierry Poirier
En soirée, la police nantaise lance un appel à témoins dans le cadre d'une disparition inquiétante.

Selon l'une de ses amies, Steve ne sait pas nager.

 

L'IGPN saisie


Que s'est-il vraiment passé samedi au petit matin quai Wilson à Nantes ?

C'est ce que tentera de déterminer une enquête de l'inspection générale de la police nationale, l'IGPN, "Police des polices".

"A la demande du ministre de l'Intérieur, l'IGPN a été saisie sur les opérations de maintien de l'ordre à Nantes à l'occasion de la Fête de la musique", a déclaré lundi le ministère de l'Intérieur.

"Il y a eu clairement un manque de discernement" a estimé mardi Philippe Boussion, secrétaire régional SGP Police en Pays de la Loire. "L'IGPN va devoir pointer les responsabilités des donneurs d'ordre. Est_ce qu'il fallait intervenir à 15 contre mille pour éteindre une sono !"
Les  recherches pour tenter de retrouver Steve se sont poursuivies mardi.

En fin d'après-midi, une quarantaine de personnes se sont rassemblées quai Wilson. Parmi elles, des proches de Steve. 

Les proches de Steve, rassemblés quai Wilson à Nantes, le 25 juin 2019 / © France Télévisions
Les proches de Steve, rassemblés quai Wilson à Nantes, le 25 juin 2019 / © France Télévisions

"La vérité doit être connue"


Ce mardi soir, Johanna Rolland, la maire socialiste de Nantes, a écrit au préfet de Loire-Atlantique, demandant que "la lumière soit faite, extrêmement rapidement" sur l'intervention de la police samedi au petit matin, quai Wilson sur les bords de Loire.

La maire de Nantes demande au préfet que "la lumière soit faite extrêmement rapidement, sur les circonstances de cette intervention, la vérité doit être connue, sur la stratégie de sécurité adoptée à cette occasion et sur les responsabilités qui doivent être clairement établies".


 





 

Sur le même sujet

Les + Lus