• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : après l'intervention policière, des appels à rassemblement lancés sur les réseaux sociaux

Hommage à Steve, le jeune homme porté disparu, quai Wilson à Nantes / © France Televisions - Vincent Raynal
Hommage à Steve, le jeune homme porté disparu, quai Wilson à Nantes / © France Televisions - Vincent Raynal

De nombreux appels à rassemblement ont été lancés sur les réseaux sociaux, après l'intervention policière de samedi dernier quai Wilson à Nantes lors de la fête de la musique et qui a vu la chute de 14 personnes dans la Loire. Un jeune homme de 24 ans reste, à ce jour, porté disparu.

Par Fabienne Béranger

Un rassemblement a lieu ce jeudi soir place Royale à Nantes depuis 18h30. Un peu plus d’une cinquantaine de personnes pour dire leur incompréhension et leur colère et l’occasion d’annoncer les deux rassemblements de vendredi et samedi.
Rassemblement place Royale, à Nantes, le 27 juin 2019 / © France Televisions - Christophe Amouriaux
Rassemblement place Royale, à Nantes, le 27 juin 2019 / © France Televisions - Christophe Amouriaux
Un appel a également été lancé sur les réseaux sociaux par le producteur radio Emmanuel Moreira. Il a été relayé par le chorégraphe nantais Loïc Touzet, qui appelle à oragniser une soirée quai Wilson à Nantes vendredi à partir de  22 heures.

"Pour une nuit des corps dansants", l'appel a été lancé "à tous les artistes, chorégraphes, musiciens, plasticiens, et autres danseurs-danseuses" à se rassembler "à l'endroit du drame provoqué par la police le 21 juin sur les quais de l'île de Nantes. 14 personnes tombées dans la Loire et un jeune homme toujours porté disparu".

Un rassemblement est également anoncé samedi à partir de 14h. Un cortège partira à 14h30 du quai Wilson pour se diriger vers la Préfecture.

"L'objectif est d'apporter notre soutien, et de condamner ce qu'ont vécu les jeunes présents lors des faits! ", précisent les organisateurs de cette marche.

"Ces rassemblements seront des moments solennels en soutien aux personnes touchées. En aucun cas des actions de représailles et de violences ne seront tolérées. Merci de respecter la douleur des victimes, celle de leurs proches et de ne pas gâcher ce moment de communion", précise l'association Media'son qui a relayé ces appels sur sa page Facebook.
 

Ce qui s'est passé sur le quai Wilson


Samedi au petit matin, les forces de l'ordre sont intervenues vers 4h30, pour faire cesser la free party qui se déroulait quai Wilson, en bords de Loire, sur l'île de Nantes. La fête aurait dû s'achever à 4 heures.

"Les forces de l'ordre sont arrivées pour demander aux sound systems (les DJ) de couper, vu que c'était l'heure du couvre-feu", relate Jérémie, sur place lors des faits.

Tous les sound system ont coupé, sauf un. "Les forces de l'ordre sont allés le voir pour les faire couper, ce qu'ils ont fait une première fois", poursuit le jeune homme de 24 ans, "les forces de l'ordre sont reparties un peu plus loin. Là le sound system a remis du son".

Les forces de l'ordre sont alors revenues "et ont commencé à gazer sans sommation".

Selon des témoins sur place, les participants ont été chargés. Certains sont tombé dans la Loire.

De son côté, le directeur adjoint de la police à Nantes a assuré mercredi qu'"aucune charge" n'avait été menée pour "repousser les jeunes vers la Loire".

14 personnes tombées à l'eau ont été repêchées. Mais on est, depuis, sans nouvelles de Steve Caniço, un jeune homme de 24 ans, présent le soir des faits.

Dès lundi, des recherches ont été menées en Loire, un appel à témoins lancé par la police nantaise. Le ministre de l'Intérieur, Christophe Castaner a saisi l'IGPN, l'inspection générale de la police nationale.

Le parquet général de la cour d'appel de Rennes a annoncé jeudi dans un communiqué l'ouverture d'une information judiciaire.













 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus