Nantes - Bordeaux : le train va passer à 4 allers-retours quotidiens en 2022 avec le wifi à bord

Le premier comité de suivi des Trains d'Équilibre du Territoire (TET) a réuni autorités, élus et associations d'usagers. Il en ressort que depuis la modernisation d'une partie de la ligne, les voyageurs sont revenus nombreux. En 2022 un quatrième aller-retour reliera les deux villes.

 

Le premier comité de suivi des Trains d'Équilibre du Territoire (TET), commercialement désignés sous le label InterCités, réuni sous l'autorité du préfet de région a pu constater le retour des voyageurs sur la ligne Nantes - Bordeaux après 19 longs mois de coupure pour moderniser la partie La Roche-sur-Yon - La Rochelle.

Le temps de parcours entre les deux capitales régionales est revenu à une valeur normale après des années d'allongement du temps de trajet, lié aux réductions du vitesse tant l'état de la voie se dégradait. Depuis le 31 juillet 2021, trois allers-retours sont proposés chaque jour en 4h13 ou 4h18.

Après l'échec du gouvernement pour ouvrir les lignes Nantes - Bordeaux et Nantes - Lyon à la concurrence, seule la SNCF avait répondu à l'appel d'offres, les services de l'État et la société nationale annoncent la création d'un quatrième aller-retour en 2022.

François Philizot, préfet chargé par l'État d'une mission sur ces lignes ferroviaires des trains d’équilibre du territoire (TET), indique que : "L'année 2020 n'est pas une année de référence, en raison de la crise sanitaire, et des travaux de rénovation de la ligne, je note que la réouverture a été un succès commercial. L'État et la SNCF poursuivront ce processus d'amélioration, qui se traduira par le déploiement du wifi à bord des trains InterCités à partir de l'été 2022".

Ce comité de suivi, a vocation selon le préfet de région Didier Martin, "à réunir annuellement les parlementaires, les élus des territoires desservis avec les associations des usagers des transports et des personnes en situation de handicap. Elle a pour objet d'évoquer le fonctionnement et les perspectives de la ligne et la qualité des services à bord des trains TET, ou InterCités".

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
sncf économie transports