Nantes-Brest en autocar pour 12 ou 22 euros dès cet été

Publié le Mis à jour le
Écrit par Christophe Turgis
Isilines ouvre des lignes d'autocar au départ de Nantes à partir du 10 juillet 2015
Isilines ouvre des lignes d'autocar au départ de Nantes à partir du 10 juillet 2015 © isilines/transdev

Isilines, c'est la nouvelle marque que va lancer sur les routes le groupe de transports Transdev à partir de l'été prochain, 12 euros pour aller de Nantes à Brest, 9 euros pour Bordeaux, tarif étudiant cœur de cible du nouveau venu

Transdev (Transport et Développement) lance Isilines, cet opérateur de transport urbains et interurbains se positionne sur le marché des transporteurs en autocars "grandes lignes". Marché qui sera libéralisé cet été avec la loi Macron.

L'opérateur lancera ses premières lignes le 10 juillet, puis l'ensemble de ses 17 lignes à partir de l'automne et ainsi relier une cinquantaine de villes. Objectif à horizon 2017: 100 millions d'euros de chiffre d'affaires, 5 millions de passagers annuels, et 1.000 emplois directs créés.

Le groupe, filiale de la Caisse des dépôts et actionnaire à Nantes de la Semitan à hauteur de 14,99%, a créé une nouvelle marque pour se lancer sur ce nouveau marché, Isilines, et annonce par exemple un tarif compris entre 19 et 35 euros, pour les 6H30 de trajet entre Paris et Lyon.
Transdev n'est pas la première à se positionner sur ce marché. D'autres entreprises étrangères, comme Megabus, Flixbus ou StageCoach, sont également sur les rangs.


Moins cher que le train, plus lent, mais avec Wifi et prises électriques

Première à faire les frais de ce l'arrivée des autocars, la SNCF qui prévoit une perte de chiffre d'affaires qui pourrait aller jusqu'à 200 millions d'euros. L'entreprise ferroviaire possède ses autocars IDBus, depuis 2012. 
Le PDG de Transdev, Jean-Marc Janaillac, estime au contraire que cette ouverture grossira le gâteau, attirant des passagers dont "la plupart ne voyageaient pas ou prenaient leur voiture", car cette ouverture "permet d'ajouter des liaisons qui n'existent pas ou d'offrir le choix au consommateur" entre vitesse et prix.

Transdev se défend d'offrir un transport au rabais, et promet un "service de qualité", avec des sièges espacés et inclinables, des prises électriques, des prises USB, le wifi, des toilettes... Dépassant la SNCF qui se refuse à installer le wifi dans ses trains comptant sur la 4G pour régler le problème quand la plupart des zones desservie par ses lignes sont encore en Edge... 

La Fédération nationale des associations d'usagers des transports (Fnaut) reconnaît que "l'autocar est nécessaire sur les axes interurbains pas ou mal desservis par le train". Mais fait pourtant état d'un moyen de transport "bon marché, moins confortable que le train, moins sûr etsurtout beaucoup plus lent en raison de la vitesse limitée à 100 km/h sur les autoroutes, des embouteillages aux entrées de villes, des temps de montée et descente des voyageurs et des pauses régulières des conducteurs". Et que dire des conditions d'attente sur les trottoirs des villes des voyageurs !


Les prix : avec Isilines un trajet Nantes-Paris sera proposé à partir de 14 euros, 12 euros pour un Nantes-Brest, 9 euros pour un Nantes-Bordeaux, 29 euros pour un Nantes-Grenoble.

Les nouveaux opérateurs comptent beaucoup sur les technologies numériques pour vendre leur offre de transport. Proposant déjà des réservations en lignes imbattables en termes de prix de lancement. Le billet Brest-Nantes est proposé à partir de 5 euros du 10 juillet au 16 août ! (10 euros pour un adulte, départ de Brest à 8h arrivée à Nantes à 12h15).


En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.