Nantes : le chef de Saint-Mars-la-Jaille participe au concours de la meilleure recette de France

C'est ce 18 décembre sur France 3, le concours de la meilleure recette de France, il s'agit de mettre en valeur le patrimoine culinaire, la qualité des produits, le talent des chefs autour de plats et de desserts typiques, le titre de ce programme : "Le Grand concours des régions".

Le Chef Jean-Marc Gay-Capdevielle de Saint-Mars-la-Jaille, finaliste de l'émission le Grand concours des régions pour la meilleure recette sur France 3
Le Chef Jean-Marc Gay-Capdevielle de Saint-Mars-la-Jaille, finaliste de l'émission le Grand concours des régions pour la meilleure recette sur France 3 © Le Grand Concours / France Télévisions

Ils sont 14 chefs, cuisiniers professionnels, venus des 14 grandes régions françaises à s'affronter dans un tournoi en deux épreuves. La première, éliminatoire, consiste à réaliser un plat évocateur de la région où travaille le chef. Dix sont sélectionnés par le jury composé de professionnels, pour proposer ensuite un dessert.

Pour les Pays de la Loire, c'est Jean-Marc Gay-Capdevielle qui cuisine ! Le restaurateur installé à Saint-Mars-la-Jaille, commune nouvelle de Vallon-de-l'Erdre, avoue son étonnement quand il a été contacté par la production de l'émission. "J'ai été un peu surpris, méfiant même". Jean-Marc n'est pas spécialement fan de ces programmes de divertissement autour de la cuisine. "Mais avec France 3 on sait ou on va ! J'ai monté le dossier, participé au casting et 15 jours avant l'enregistrement j'ai été prévenu que ce serait moi !"

Le choix du plat et du dessert devait être le reflet de la tradition locale, pas de création personnelle donc. Jean-Marc s'est prêté au jeu, "le choix était réduit, un plat typique de la région, ce serait des mogettes et jambon ? Ou un sandre au beurre blanc ? Le sandre, forcément. Le poisson roi de la Loire, et le beurre blanc, sauce réalisée dans toutes les familles de la région", ont mis la production et le chef d'accord.

Jean-Marc est Béarnais, de Pau précisément. Il y a 20 ans il a épousé la Loire-Atlantique en même temps que celle qui est devenue sa femme née à Ancenis. Mais pas forcément la cuisine régionale, il pratique dans sa maison de Saint-Mars plutôt une cuisine du sud-ouest. "Là je suis parti sur quelque chose de technique et traditionnel, pas facile d'être à l'aise dans cet univers de la télé qu'on ne connait pas". Le plat a convaincu le jury, Jean-Marc a fait partie des 10 candidats qui ont pu préparer un dessert.

"J'aurais bien aimé essayer un pâté au prunes des Mauges, mais cela faisait trop dessert de saison ! Comme je fais un gâteau nantais au Yuzu, la production m'a demandé un gâteau nantais traditionnel. J'ai quand même fait un gâteau nantais graphique, à ma façon, plutôt qu'un gâteau de partage".

Quand on demande au chef s'il a gagné le concours, il répond sobrement : "J'ai signé des choses". Mais la discussion permet de comprendre qu'il ne figure pas sur la plus haute marche du podium.

Pas grave, Jean-Marc a apprécié l'expérience, "l'ambiance était excellente, j'ai découvert l'envers de la télé, rencontré des gens intéressants, fait des découvertes avec les collègues. C'est très positif, on valorise, les produits, les producteurs, les terroirs et le travail".

À Saint-Mars-la-Jaille "je suis la star du quartier, tout le monde est au courant" s'amuse Jean-Marc. L'audience de la 3 devrait être au maximum dans le village ce soir pour ce chef artisan qui n'avait jamais cherché la lumière de la renommée.

Le Chef Jean-Marc Gay-Capdevielle de Saint-Mars-la-Jaille

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
télévision économie médias cuisine culture gastronomie