• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : Le feu d'artifice du 14 juillet 2019 rend hommage à Michel Legrand

Prestation JCO lors du concours International des Feux - LOTO QUEBEC MONTREAL - 2015 / © Carl Desjardins
Prestation JCO lors du concours International des Feux - LOTO QUEBEC MONTREAL - 2015 / © Carl Desjardins

Dimanche 14 juillet 2019, le feu d’artifice de la ville de Nantes aura lieu sur fond de Comédie Musicale. Découverte des coulisses d’un spectacle pyrotechnique, qui se promet “magique” et “émouvant” selon l'artificier vendéen Joseph Couturier.  

Par Nina Perruchet

Rendez-vous dimanche 14 juillet à 23h, aux abords du pont Anne de Bretagne, à Nantes. 


Un spectacle pensé en musique 

Cette année, la particularité du 14 juillet à Nantes est la place accordée à la musique : “Un feu d’artifice musical, ça se vit dans son entièreté, avec la résonnance, l’écho des artifices par rapport à la musique. Ça se travaille un peu comme une partition de musique, au niveau du rythme, du silence, de l’intensité. Comme disait le philosophe Gaston Bachelard, “c’est un appel à la rêverie”. On a tous les yeux d’un gamin de cinq ans devant ce genre de spectacle”, précise Joseph Couturier, directeur artistique de la société Jacques Couturier Organisation, en charge du projet.  

Quant au choix des musiques et de la mise en scène, le thème libre dans l’appel d’offre de la Mairie de Nantes a permis à l’entreprise de laisser place à sa création artistique : “On a choisi les comédies musicales, d’abord pour rendre hommage à Michel Legrand, et notamment à sa proximité avec Jacques Demy, qui a une forte histoire avec la ville de Nantes. Il y a aussi un aspect intergénérationnel, en mélangeant les grands classiques de la comédie musicale et les nouveautés. C’est un thème populaire et d’actualité”, souligne Joseph Couturier. Au programme : West Side Story, Roméo et Juliette, Cats, Les Parapluies de Cherbourg, Les demoiselles de Rochefort, Grease, et bien d’autres comédies musicales cultes. “On va tenter de sublimer les musiques avec la pyrotechnie, et de proposer un voyage artificiel plein d’émotion aux spectateurs “. 

Le spectacle est d’ailleurs en création depuis le mois de mars, et a été pensé en fonction du pont Anne de Bretagne (d’où il sera lancé), de l’architecture nantaise et du passage de la Loire. Un jour d’installation sur place est prévu pour permettre le bon déroulement du feu, à 23h.  Huit personnes seront présentes sur place pour mener à bien le projet, qui devrait durer 19 minutes au total. “Le feu d’artifice n’est pas forcément le fil directeur de la politique culturelle de la ville de Nantes, qui possède un panache très large, le feu d’artifice n’en est qu’une partie”, souligne Jacques Couturier, Président de l'entreprise. La recherche de l’émotion est donc primordiale, et ce tant par la musique que par les couleurs, les jeux de lumières, les différents effets sonores et optiques : “un beau spectacle pyrotechnique n’est pas simplement un spectacle qui fait plaisir aux yeux mais qui vous fait battre un petit peu le cœur. Il faut aussi prêter attention à la force de la narration.” 

 

Prestation JCO lors du Concours International des Feux - LOTO QUEBEC MONTREAL - 2015 / © Carl Desjardins
Prestation JCO lors du Concours International des Feux - LOTO QUEBEC MONTREAL - 2015 / © Carl Desjardins

Le pouvoir d’émerveiller 

Cette entreprise familiale, installée à Saint-Florent-des-Bois, compte aujourd’hui 25 employés. Elle a pour devise, à travers ses spectacles : “le pouvoir d’émerveiller”. 
Jacques Couturier témoigne ainsi : “Le feu d’artifice a toujours été un moteur formidable de la vie sociale, c’est toute la cité qui se retrouve pour ce moment de partage. Il y a une ambiance, une osmose, une envie, un besoin de partage, de créer du lien social.” 
Joseph Couturier, son fils, est le directeur artistique de l’entreprise. Il confirme la vision de son père : “Ma mission en tant qu’artificier, c’est de faire rêver les gens. La mission est gagnée quand on voit les gens repartir avec le sourire”. 

 

L’histoire d’un passionné de feu d’artifice  

Jacques Couturier a créé son entreprise l’année de ses 40 ans, il y a 32 ans. Il a décidé de démissionner de l’Education nationale, pour créer sa société de feu d’artifice, et plus particulièrement de spectacles. “C’était un rêve d’enfant que j’ai décidé de concrétiser”. Il commence donc à la pépinière d’entreprises à la Roche-sur-Yon. 
L’entreprise décolle un an et demi plus tard, grâce à sa collaboration avec Michel Drucker, pour la dernière diffusion de l’émission “Champs Elysées”, au Futuroscope, en 1990.  
Jacques Couturier Organisation intervient aujourd'hui sur divers événements : 14 juillet à la Tour Eiffel (2010) ; mariage de SAS Albert De Monaco (2011) ; Hellfest (2015) ; Fête des Lumières de Lyon (2016) ; ... 
 
Aperçu des prestations de l'entreprise Jacques Couturier Organisation
 

 

 
Bon à savoir  

Ce que nous appelons des “fusées” ne sont en fait pas utilisées pendant un feu d’artifice, car celles-ci sont trop dangereuses pour ce type d’événements. Par contre, l’utilisation de bombes, chandelles, compacts, est très commune lors de feux d’artifices, notamment le 14 juillet. Tous les ans, de nouveaux produits sont créés, même si les grands classiques restent les plus connus : matières dorées, argentées, clignotantes, bombes kamuro. On peut par ailleurs donner différents effets au feu : craquelé, frissonnant, silencieux, détonnant, queue de cheval, en fonction de l’émotion à transmettre.  
 
Le plus grand ennemi des artificiers n’est pas la pluie, mais le vent : si celui-ci dépasse 54km/h, ou si l’artificier estime que la météo est trop dangereuse, le feu d’artifice est alors annulé, ou reporté. En revanche, la pluie n’est pas un motif d’annulation d’un feu d’artifice. 
 
Ce n’est pas la première fois que l’entreprise travaille avec la ville de Nantes. Pour la Coupe du Monde de football de 1998, elle était d’ailleurs intervenue à la Cité des Congrès. Jacques Couturier Organisation avait par ailleurs travaillé avec Saint Nazaire pour le centenaire du débarquement américain à Saint Nazaire, en 2017. 

Cette année, l'enveloppe du feu d'artifice et de la sonorisation du spectacle du 14 juillet est de 45 000 euros, TTC.
 
Jacques Couturier est né un 14 juillet. Sa carrière semblait donc déjà tracée à sa naissance ! 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus