Nantes : les grévistes de la clinique du Parc s'invitent au conseil municipal

23ème jour de grève pour les salariés de la clinique psychiatrique du Parc à Nantes. Ce vendredi matin, une délégation a rencontré la maire Johanna Rolland et son adjointe à la santé avant l'ouverture du Conseil Municipal.
Débuté en juin dernier, le mouvement de revendication des personnels de la clinique privée du Parc à Nantes se poursuit.

De quelques jours de grève avec réquisitions systématiques durant l'été, le conflit portant sur les salaires est passé à une grève totale il y a une semaine et demi. L'établissement a depuis été vidé de ses patients. Il demeure ouvert mais il n'accueille plus aucun patient, selon les grévistes. 

Ceux qui y étaient hospitalisés ont été dirigés vers d'autres établissements (une autre clinique du groupe de santé Ramsay à Rennes et l'hôpital Saint-Jacques à Nantes) ou renvoyés chez eux.
 

La maire de Nantes sollicitée

Ce vendredi matin, une vingtaine de grévistes se sont postés devant l'entrée de la cité des Congrès à Nantes où se tient le conseil municipal de la ville. 

A leur arrivée, l'adjointe à la santé Marlène Collineau puis la maire de Nantes ont été accueillies par ce groupe.

"Nous avons pu leur parler et elles nous ont écoutés" dit une gréviste qui était présente.

Pendant les débats du Conseil Municipal, Marlène Collineau a évoqué ce conflit et relayé le discours des grévistes espérant que les autorités concernées prendraient les décisions nécessaires.
 

Une médiation envisagée la semaine prochaine

Pour le moment, selon une salariée de cette clinique privée spécialisée dans les pathologies psychiatriques, les négociations avec la direction sont au ralenti. 

Une médiation est, nous a-t-on dit, prévue pour le mardi 13 octobre. Selon nos informations, elle devrait réunir direction et représentants des salariés grévistes et pour médiateurs un agent de la DIRECCTE (directions régionales des entreprises, de la concurrence, de la consommation, du travail et de l’emploi) et un médiateur privé sollicité par la direction de la clinique.

Les modalités d'organisation de cette médiation sont en cours de précision.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social santé société