Nantes : Il faut mieux accompagner les jeunes après 18 ans pour la ministre des solidarités

Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités lors de son passage à Nantes pour les assises nationales de la protection de l'enfance le 29 juin 2018. / © Dominique Lemée France 3 Pays de la Loire
Agnès Buzyn, ministre de la Santé et des Solidarités lors de son passage à Nantes pour les assises nationales de la protection de l'enfance le 29 juin 2018. / © Dominique Lemée France 3 Pays de la Loire

Les 11e assises nationales de la protection de l'enfance se sont tenues à Nantes les 28 et 29 juin sous la présidence d'Agnès Buzyn, ministre de la santé et de des solidarités.

Par Christophe Amouriaux

"Nous savons que 25% des personnes sans domicile fixe sont des jeunes qui sont sortis de l'aide sociale à l'enfance." Lors de son passage à Nantes pour les Assises nationales de la protection de l'enfance, la ministre des Solidarités Agnès Buzyn a pointé la rupture qui existe dans l'accompagnement des jeunes juste après leurs 18 ans.

"C'est sur une sortie trop brutale" pour la ministre. "Pour éviter les sorties sèches" des programmes de protection de l'enfance, "nous allons activer les missions locales plus tôt dans le parcours des jeunes lorsqu'ils sont encore sous la protection de l'enfance entre 17 ans et 18 ans pour qu'il n'y ait pas de rupture de parcours."


En vidéo, l'interview de la ministre de la Santé et des Solidarités Agnès Buzyn par Eléonore Duplay et Dominique Lemée.

 

Sur le même sujet

Archive avril 2015 : arrêt projet la médiathéque

Les + Lus