Nantes : il pêche un obus et le rapporte au commissariat

Un pêcheur à l'aimant a ramené un obus de mortier au commissariat central de Nantes, le 19 octobre 2019 / © PN44
Un pêcheur à l'aimant a ramené un obus de mortier au commissariat central de Nantes, le 19 octobre 2019 / © PN44

Dimanche après-midi, une équipe de déminage est intervenue devant le commissariat de Nantes pour prendre en charge un obus qui se trouvait dans le coffre d'une voiture.

Par Fabienne Béranger

Dimanche vers 18h30, un homme qui pratique la pêche à l'aimant se présente à l'hôtel de police de Nantes pour que les policiers prennent en charge un obus qu'il a pêché.

L'obus est dans le coffre de sa voiture, comme le constate un officier de police. Une équipe de déminage est aussitôt dépêchée sur place pour prendre en charge l'obus de mortier de 81 mm.

A 19h35, fin de l'intervention sans incident.
 

Je trouve un obus je fais quoi ?

Toute découverte doit faire l'objet d'un appel 17, rappelle la police. Il ne faut en aucun cas manipuler l’engin suspect et/ou explosif.

"Une patrouille de police est immédiatement envoyée sur place qui photographiera autant que possible l’engin ou la munition, afin d'avoir un premier diagnostic des services du déminage", précisent les policiers nantais.

Ce sont les démineurs qui prendront ensuite l'engin en charge car ils sont les seuls habilités "à procéder au relèvement ou à la destruction d’engins explosifs militaires ou de fabrication artisanale".

Et n'oubliez pas que tout engin explosif, même s'il est rouillé et parait ancien, reste dangereux.

Sur le même sujet

Chasse : les sangliers de la discorde

Les + Lus