Nantes : une inquiétante fuite d'eau sous le pont Anne-de-Bretagne, toujours pas d'explication

Mais d'où vient toute cette eau qui se déverse dans la Loire au niveau du pont Anne-de-Bretagne à Nantes ? L'enquête des services de la ville se poursuit mais, pour le moment, on n'a toujours pas d'explication. 
Des milliers de litres d'eau se déversent dans la Loire par cette fissure sous le pont Anne-de-Bretagne à Nantes.
Des milliers de litres d'eau se déversent dans la Loire par cette fissure sous le pont Anne-de-Bretagne à Nantes. © France Télévisions Olivier Quentin
Depuis le début du mois de juillet, si ce n'est plus, de l'eau se déverse dans la Loire à Nantes sans que l'on sache, pour le moment, d'où elle vient. 

La fuite que nous avions constatée nous-mêmes le 13 juillet est assez impressionnante. Elle se situe sous le tablier du pont Anne-de-Bretagne, au niveau de la culée, du côté Île de Nantes.

Joggeurs et promeneurs l'ont constaté, ce sont des milliers de litres qui se déversent en une petite cascade sur le sol et ruissellent jusqu'à la Loire. L'eau a trouvé son chemin par une fente de l'ouvrage, côté sud de ce pont.C'est une eau claire, on pense immédiatement à une rupture de canalisation d'eau potable.

Mais à la Ville, qui confirme que le phénomène a été identifié, on certifie qu'il ne s'agit pas d'eau potable. Certes, on constate aussi que l'eau est trop claire pour provenir du réseau d'eaux usées mais des analyses, nous dit-on, ont montré qu'il ne s'agissait pas d'eau traitée . On veut bien le croire. Mais alors d'où vient-elle ?

Ce vendredi 24 juillet, de nouvelles investigations doivent avoir lieu. Profitant de la marée basse et donc d'un niveau plus bas du fleuve, le service d'assainissement va effectuer des recherches plus profondes. 
Le pont Anne de Bretagne, dans le cente-ville de Nantes
Le pont Anne de Bretagne, dans le cente-ville de Nantes © France Télévisions Olivier Quentin
On a cherché semble-t-il du côté du réseau d'eaux pluviales. Mais cela paraît peu crédible. La dernière grosse averse sur Nantes date du 27 juin (5 mm selon Météo France) et il n'est tombé entre le 1er et le 12 juillet que 3,2 mm, soit... presque rien. Depuis cette date, le temps est resté sec.

On évoque les nombreux chantiers sur l'île de Nantes qui ont pu occasionner des perturbations dans les réseaux, la présence d'une nappe d'eaux pluviales... 

Tout cela est encore bien mystérieux. D'ici à ce que des pélerinages s'organisent, beaucoup d'eau aura coulé sous le pont Anne de Bretagne. 

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement insolite