Nantes : la police découvre une culture de cannabis dans un appartement

Ce sont les voisins de la maison qui ont détecté la présence du cannabis à l'odeur caractéristique. Ils ont appelé la police qui a découvert une "chambre de culture", et interpellé l'horticulteur amateur.

 

De drôles d'effluves flottaient autour d'un immeuble d'apparence tranquille rue de Pressencé à Nantes, à proximité de l'hôpital Bellier. Le 27 septembre, en tout début d'après-midi, des voisins ont sollicité la police municipale qui a confirmé l'origine du parfum, et qui, surtout, s'est empressée de prévenir la police nationale.

Les policiers, en entrant dans l'appartement, ont découvert une "chambre de culture", une pièce aux vitres obstruées, munie d'un dispositif de chauffage, d'éclairage et de ventilation. Et si l'argent du cannabis n'a pas d'odeur, la plante elle, en dégage une caractéristique qui a trahi sa mise en culture, et en même temps le locataire des lieux.

Dans le jardin, trois pieds poussaient en pot, 19 autres avaient été sciés fraîchement, et des plantes séchaient tête en bas. 363 grammes de têtes de cannabis ont été détruites immédiatement. Les policiers sont repartis avec l'horticulteur amateur, par ailleurs déjà connu des services de la police. Il a été placé en garde à vue, l'enquête se poursuit pour les enquêteurs de la sûreté départementale.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
police société sécurité drogue faits divers