• faits divers
  • société
  • économie
  • sport
  • football
  • Insolite

Nantes : la maire Johanna Rolland enfarinée sur un marché

Johanna Rolland sur le plateau de France 3 Pays de la Loire, le 21 septembre 2018 / © France 3 Pays de la Loire
Johanna Rolland sur le plateau de France 3 Pays de la Loire, le 21 septembre 2018 / © France 3 Pays de la Loire

La maire de Nantes Johanna Rolland a reçu de la farine au visage ce samedi en fin de matinée sur la place de la Petite Hollande. Elle était là avec une partie de son équipe pour échanger au moment du marché hebdomadaire sur le projet de ré-aménagement de cette place du centre-ville.

Par Christophe Amouriaux

Selon un témoin de la scène cité par nos confrères de France Bleu Loire Océan, "huit personnes ont hurlé contre les expulsions de migrants. Ils ont reproché à la mairie de leur voler des couvertures avant de lancer de la farine sur le maire."

Johanna Rolland, maire de Nantes, était présente ce samedi matin sur la place de la Petite Hollande au moment du marché hebdomadaire. Entourée d'une partie de son équipe, elle échangeait avec des personnes présentes sur le projet de ré-aménagement de la place.

Une photo prise par Ouest-France la montre dans l'instant qui suit. Elle a les cheveux, le visage et le haut du corps recouverts de farine blanche.

Le groupe à l'origine de l'enfarinage de la la maire de Nantes lui "reprochait la gestion du dossier Bréa (ex-maison de retraite occupée par des migrants, jusqu'à jeudi)" selon les précisions sur son compte twitter d'Antoine Denéchère, journaliste de France Bleu Loire Océan.
 

On continue, on reste là

Johanna Rolland, maire de Nantes.

La maire de Nantes a alors poursuivi la rencontre avec les cheveux encore pleins de farine, toujours selon le site de France Bleu. Elle a déclaré : "On continue, on reste là". Johanna Rolland a fait savoir qu'elle allait porter plainte contre X.


Un "geste humiliant". L'opposition municipale de droite a condamné les faits via twitter.
 


"Il faut condamner ces actes dégradants et violents". Le ministre de l'écologie, et ancien député en Loire-Atlantique, François de Rugy a apporté son soutien au maire de Nantes via son compte twitter.
 

travaux pont de Cheviré

Les + Lus