Nantes : le malfaiteur trahi par l'odeur de carburant à l'issue d'une folle course-poursuite

"On des masques mais on n'a pas le droit de les porter." Les policiers ne comprennent pas l'attitude de leur direction centrale. / © France Télévisions Olivier Quentin
"On des masques mais on n'a pas le droit de les porter." Les policiers ne comprennent pas l'attitude de leur direction centrale. / © France Télévisions Olivier Quentin

Un homme a été interpellé par les policiers nantais à la suite d'une folle course-poursuite que le malfaiteur a terminé à pied. Pas de chance pour lui, c'est une équipe cynophile qui était à ses trousses.

Par Fabienne Béranger

Dans la nuit de mercredi à jeudi, vers 3h50, un équipage de police de l'unité cynophile est appelé rue de Pologne, à hauteur de la route de Paris, dans le nord de Nantes, pour un vol de carburant sur un camion.

Les policiers décident de contrôler le conducteur du seul véhicule présent alentour alors qu'il circule à vive allure du rond-point de la Belle Etoile, sur la D723, vers la porte de Carquefou.

Le véhicule est contrôlé à 110 km/h au lieu de 70 à hauteur du magasin Carrefour La Beaujoire. L'homme refuse de se soumettre au contrôle de police et poursuit sa folle échappée : "Il accélérait jusqu’à des vitesses de 160km/h, prenant des voies en contre-sens, slalomant entre des voitures", précise les policiers nantais.

L'homme s'engage sur le périphérique extérieur au niveau de la porte de Carquefou, franchit un feu rouge et remonte "le début de bretelle d'accès à contre sens traversant toute la route de Paris avant de s'engager à contre sens dans la bretelle de sortie du Boulevard Périphérique extérieur porte de Carquefou".

Il reprend ensuite le périphérique extérieur, cette fois-ci dans le bon sens. Les policiers retrouvent finalement son véhicule vide de tout occupant dans le virage de la porte de la Chapelle.

Ce sont des bruits dans les fourrés et une odeur de carburant qui permettent aux policiers de localiser et interpeller le malfaiteur et chauffard, un homme âgé de 24 ans.

Il a été placé en garde à vue avec un report de droit pour cause d’ivresse, 1.35g/l de sang. Il s'est également avéré que son véhicule n'était pas assuré.
 

Sur le même sujet

Les + Lus