• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : manifestation des lycéens contre Parcoursup

Des lycéens défilent lors d'un rassemblement de protestation contre un projet de réforme du Baccalauréat et contre Parcoursup à Paris, le 15 mars 2018. Parcoursup est un système en ligne pour les diplômés du secondaire afin de les guider vers les formations disponibles dans le système d'enseignement supérieur. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP
Des lycéens défilent lors d'un rassemblement de protestation contre un projet de réforme du Baccalauréat et contre Parcoursup à Paris, le 15 mars 2018. Parcoursup est un système en ligne pour les diplômés du secondaire afin de les guider vers les formations disponibles dans le système d'enseignement supérieur. / © FRANCOIS GUILLOT / AFP

Le mouvement des lycéens contre la plateforme parcoursup est national. A Nantes, Le rassemblement est prévu à 16h30 devant la préfecture.

Par Fabienne Even

Via les réseaux sociaux, les lycéens et étudiants appellent à un mouvement de protestation ce jeudi 7 juin, contre la nouvelle plateforme d'orientaton Parcoursup et la sélection à l'entrée à l'université, sous le mot d'ordre "Tout Le Monde Deteste ParcourSup", repris en hashtag sur twitter.

"Le gouvernement avait pour objectif d'accueillir tous les bacheliers en étude supérieure mais cela est encore une fois un mensonge" dénoncent-ils sur la page facebook du collectif "Université de Nantes en lutte".


A Paris, la manifestations des lycéens a démarré vers 12h30, place Saint-Michel. 

Sur un total de 810 957 candidats inscrits sur Parcoursup, trois quarts d’entre eux ont reçu au moins une proposition d’admission à la date du 7 juin, et la moitié d’entre eux a accepté définitivement une proposition, précise le site du Ministère de l'enseignement supérieur et de la recherche.

A 10 jours des épreuves du baccalauréat, 191 888 inscrits, lycéens et étudiants en ré-orientation, sont toujours en attente d’une proposition. 23 145 d'entre eux n'ayant reçu que des réponses négatives pour des formations sélectives.

Près de 37 000 candidats se sont désinscrits de la plateforme depuis sa mise en place, soit 4,5 % des candidats.

Sur le même sujet

floralies

Les + Lus