Nantes : une mère seule opérée d'un cancer du sein cherche de l'aide pour s'occuper de sa fille handicapée

Dominique Hervouët doit se faire opérer pour un cancer du sein. Elle demande plus d'aide à domicile afin de s'occuper de sa fille Marine en son absence. La jeune fille est lourdement handicapée.
Dominique Hervouët et sa fille Marine à leur domicile près de Nantes quelques jours avant l'opération de Dominique.
Dominique Hervouët et sa fille Marine à leur domicile près de Nantes quelques jours avant l'opération de Dominique. © Juliette Poirier France 3
Pour Dominique Hervouët, le compte-à-rebours est déjà lancé. Dans 6 jours, elle devra se faire opérer d'un cancer du sein. Elle vit à Rezé près de Nantes avec Marine, sa fille de 20 ans, lourdement handicapée. Pendant sa convalescence, elle ne pourra plus s'occuper d'elle comme elle le fait au quotidien.

Après l'opération, je ne vais pas pouvoir m'occuper de ma fille pendant peut-être 2 ou 3 mois

Dominique Hervouët, maman de Marine

Dominique a sollicité les services sociaux afin de trouver des intervenants qui la remplaceraient auprès de sa fille très dépendante. Mais elle n'a obtenu que la prise en charge partielle d'heures de nuit ainsi que des heures pour le lever et le coucher de Marine. Au total, 17 heures sur 24 heures. Le compte n'y est pas. Elle est très inquiète et même en colère.
 

C'est inhumain, ça ne devrait pas exister. On devrait être davantage soutenu

Dominique Hervouët, maman de Marine

Dominique Hervouët avec sa fille Marine
Dominique Hervouët avec sa fille Marine © Boris Vioche France 3

Ultime solution proposée par le conseil départemental de Loire-Atlantique : placer Marine dans un foyer pendant deux ou trois mois, le temps de la convalescence de sa maman. Le maintien à domicile est impossible selon la loi actuelle. 
 

On fait le maximum dans le cadre réglementaire (...) La loi de 2005 devrait évoluer

Claire Tramier, vice-présidente du conseil départemental de Loire-Atlantique, en charge du handicap

Une cagnotte solidaire avec tous les parents

Devant les messages de soutien et dans l'urgence, une cagnotte a lancée pour aider Dominique qui l'a relayée sur sa page Facebook. Dominique précise que cette cagnotte va servir à lancer "un fond de solidarité au profit de l'ensemble des parents d'enfants en situation de handicap très dépendants", qui en raison d'une maladie ou d'un accident de la vie, ne seront plus en mesure de s'occuper de leurs enfants mineurs ou majeurs, le temps de leurs convaslescence. Elle a aussi écrit au premier ministre pour lui demander une loi d'aide d'urgence qui soulagerait tous les aidants dans le désarroi comme elle. 
 
© capture d'écran du site Leetchi.com

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société cancer handicap