• faits divers
  • sport
  • société
  • économie
  • football
  • Insolite

Nantes : sans permis, contrôlé trois fois en 10 jours par les gendarmes et la police, il prend six mois ferme

Le palais de justice de Nantes / © France Televisions - Fabienne Béranger
Le palais de justice de Nantes / © France Televisions - Fabienne Béranger

Un automobiliste, privé de son permis depuis 2 ans, a été contrôlé par les gendarmes de Loire-Atlantique à trois reprises en l'espace de dix jours. Il a fini en prison.

Par Fabienne Béranger

Le 13 juillet dernier à 20h50, les gendarmes du peloton motorisé (PMO) de Saint-Herblain, près de Nantes, contrôlent un automobiliste de 37 ans qui circule dans un véhicule utilitaire à hauteur de Joué-sur-Erdre.

L'homme roule sans assurance et, en plus, n'a plus de permis, annulé en 2017. Il est alors convoqué par les gendarmes pour le 23 juillet.

Trois jours plus tard, le 16 juillet, l'homme est de nouveau contrôlé, cette fois-ci par la police de Nantes, et au volant d'un autre véhicule. Il est placé en garde à vue pour conduite sans permis et défaut d'assurance. 

"Déferré et passé en comparution immédiate, il demande un renvoi pour préparer sa défense. Il est alors convoqué pour une audience en août 2019", précisent les policiers nantais.

Quelques jours plus tard, suite au contrôle du 13 juillet, il envoie un justificatif d'assurance falsifié et se présente à la gendarmerie comme prévu le mardi 23 juillet.

Entendu pour sa conduite sans permis, défaut d'assurance en récidive et usage d'une attestation d'assurance falsifiée, l'homme reconnaît les faits et est présenté le jour même au procureur. 

L'automobiliste ressort libre du tribunal avec une convocation devant la justice pour le mois d'août pour l'ensemble des faits qui lui sont alors reprochés.

Le délit de trop

En sortant du tribunal, l'homme prend les transports en commun pour rejoindre la gendarmerie de Saint-Herblain devant laquelle le véhicule avec lequel il s'est rendu à la convocation des gendarmes est stationné. 

Et l'individu de 37 ans repart au volant du véhicule... Mais c'était sans compter sur une certaine malchance (pour lui, pas pour les automobilistes qui auraient pu croiser sa route) car il tombe sur les gendarmes de retour du TGI de Nantes.

De nouveau interpellé et placé en garde à vue, l'automobiliste peu scrupuleux est déferré dès le lendemain devant le procureur. Il est condamné, en comparution immédiate, à une peine de six mois de prison ferme avec mandat de dépôt.


 

Sur le même sujet

La marche des migrants s'est achevée par un vaste contrôle d'identité

Les + Lus