Nantes : la start-up “Allo voisins” surfe sur la vague de l'économie collaborative

illustration / Rues de Nantes / © France 3
illustration / Rues de Nantes / © France 3

Leader sur le créneau de l’économie collaborative, le site nantais allo voisins a trouvé son public. La plateforme permet de louer du matériel ou rechercher un service entre voisins plus ou moins proches de son domicile.

Par Fabienne Even

Lancé en 2013, le site allo voisins est aujourd’hui leader sur le créneau des plateformes collaboratives. Il compte près de deux millions de membres en France.

Basé sur la proximité géographique de ses membres, il met gratuitement en relation demandeurs et offreurs de services ou de matériels et répond à une tendance sociétale qui modifie les modes de consommation, rompant avec l’achat au profit de l’usage.

"Avant les gens avaient besoin d’un taille haies, aujourd’hui ils ont besoin d’une haie taillée", explique Edouard Dumortier, cofondateur du site.

Sur la plateforme, les membres font appel à la communauté pour louer du matériel de jardinage, de réception, de bricolage, mais aussi pour rechercher un service pour de petits travaux tels que le remplacement d’un robinet, la pose de baguettes dans un logement ; des petites prestations pour lesquelles les professionnels ne se déplacent pas.

Environ 100 000 demandes de services ou locations sont déposées chaque mois sur le site. Négociées entre l'offreur et le demandeur, les sommes perçues restent peu élevées et le tarif horaire pour un service ne peut être inférieur à 10 euros.

D’autres sites permettent de contacter des voisins bricoleurs, comme Stootie, Frizbiz, Jemepropose et d’autres. Le réseau social américain Nextdoor, leader mondial du marché et surnommé le "facebook des voisins" est arrivé en France depuis février dernier.

► Le reportage de Fabienne Even et Damien Raveleau
Interlocuteurs : Edouard Dumortier, cofondateur Allo voisins, Lucie et Gaëlle Le Tallec

 

Sur le même sujet

Les + Lus